Forum Prison
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 5 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 5 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 335 le Dim 18 Jan 2015, 19:14
Les posteurs les plus actifs de la semaine
Tatie
 
kabreizh
 
Fred
 
le Forum
 
ziano
 
antoine.L
 
mimi93
 
Missmaria89
 


[Partenariat-OIP] Breves de prisons : la réalité.

Page 8 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Aller en bas

Re: [Partenariat-OIP] Breves de prisons : la réalité.

Message  Tatie le Sam 01 Déc 2018, 10:12

Tatie
Tatie
V.I.P.
V.I.P.

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 17498
Réputation : 368
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partenariat-OIP] Breves de prisons : la réalité.

Message  Tatie le Mar 04 Déc 2018, 16:27

L’État a été condamné à verser 5 500€ à un homme qui a été détenu dans des conditions qui portaient atteinte à sa dignité à Rémire-Montjoly, en Guyane. Concrètement, ça signifie que pendant plus de 2 ans, ce monsieur a vécu enfermé avec 2 autres personnes dans une cellule de 12m², avec très peu de lumière du jour, sans système d'aération adapté au climat (en Guyane, donc) et dans des conditions d'intimité et d'hygiène déplorables
Tatie
Tatie
V.I.P.
V.I.P.

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 17498
Réputation : 368
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partenariat-OIP] Breves de prisons : la réalité.

Message  uliss93 le Mar 04 Déc 2018, 21:34

C'est ce que dénonce les familles sans cesse sans jamais être entendu hélas et de plus pas d'argent pas d'avocat. Je crois qu'il y à une député qui visite les prisons pour faire au mieux pour que ça change. le problème c'est que ça ne change pas...Il y en à qui meur dans l'indifférence totale. Reste les familles qui pleurent et cherche des réponses en vain. la prison prends tout ce qui peu être humain.

uliss93
Nouveau Membre
Nouveau Membre

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 6
Réputation : 0
Age : 25
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partenariat-OIP] Breves de prisons : la réalité.

Message  uliss93 le Mar 04 Déc 2018, 21:46

C'est inhumain et injustifié de faire tout pour empêcher d'avancer pour s'en sortir de ce trou à rat...la prison ça ne relève pas mais ça rabaisse surtout lorsque vous avez un handicap ou ête malade schizophrène bipolaire trouble de personnalité etc... De toute façon si vous y entrez à peu près normale vous y reviendrez fou à coût sure. Il y à tellement de violence en tout genre et de malsaines situations très trop dégradantes que l'humanité à perdu sa place...Drogues et compagnies sont les amis pour tuer l'ennui et tuer l'ennemi etc...La prison ça casse écrase et rend fou tous.

uliss93
Nouveau Membre
Nouveau Membre

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 6
Réputation : 0
Age : 25
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partenariat-OIP] Breves de prisons : la réalité.

Message  uliss93 le Mar 04 Déc 2018, 21:53

Daniel BALAVOINE chantait: La loi est faîte par les hommes et quelques hommes font la loi...Si celà ne change pas alors nous sommes plus vraiment des humains digne d'être appelé comme ça mais des barbares dans un monde abominable. Il faut que ça change.

uliss93
Nouveau Membre
Nouveau Membre

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 6
Réputation : 0
Age : 25
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partenariat-OIP] Breves de prisons : la réalité.

Message  Tatie le Jeu 20 Déc 2018, 14:50

Prison de Lyon-Corbas, juillet 2017. Monsieur A, qui est schizophrène, souhaite regagner sa cellule, depuis le service médico-psychologique régional (SMPR) où il a reçu un traitement. Il se présente dans le sas qui donne sur la coursive où est située sa cellule et demande à franchir la porte. Il sonne une fois, avise le surveillant qui lui demande d’enlever son bob, ce que A. fait. Cinq minutes plus tard, A. attend toujours, le surveillant tarde. Il a déjà sonné trois fois.
Subitement, le surveillant arrive dans le sas et porte sa main au visage de A., le repousse à trois reprises et lui cogne la tête contre une porte. Puis il se place à califourchon sur l’homme désormais allongé. Pour quelle raison ? Sans aucune raison apparente, car A. était aussi calme que la situation le permettait, c’est-à-dire pas trop agité. Plusieurs agents se précipitent ensuite vers le détenu, qui, de l’extérieur, apparaît à ce moment comme l’homme dangereux. Il est maîtrisé, soigné de trois points de suture (une plaie de 4 cm sur le cuir chevelu), et placé au quartier disciplinaire.
Au gendarme qui lui avait demandé s’il s’était excusé auprès du détenu, le surveillant avait dit que non, surtout par rapport à son statut de surveillant, "ce sont des choses qui ne se font pas".
Devant le tribunal, un an et demi plus tard, le surveillant réaffirme qu’au vu de son statut et de celui de A., il ne peut pas s’excuser. Il a promis de ne pas recommencer, mais ne s’est pas excusé. La juge a l'a condamné a trois mois de prison avec sursis.

Tatie
Tatie
V.I.P.
V.I.P.

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 17498
Réputation : 368
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partenariat-OIP] Breves de prisons : la réalité.

Message  Tatie le Mer 16 Jan 2019, 12:12

Tatie
Tatie
V.I.P.
V.I.P.

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 17498
Réputation : 368
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partenariat-OIP] Breves de prisons : la réalité.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum