Forum Prison
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 33 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 33 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 335 le Dim 18 Jan 2015, 19:14

[Parlons de nous] difficultés des familles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Parlons de nous] difficultés des familles

Message  Amarok le Sam 11 Juin 2016, 21:16

Les premiers temps d'une incarcération sont toujours èprouvants car on y est rarement préparé.Il faut faire face à de nombreux problèmes tout en continuant sa vie et aussi en se préservant.
Quelles sont vos plus grandes difficultés ? Vos inquiétudes ?
Sur quels appuis pouvez-vous compter ? Pouvez-vous nous en parler ?
Merci de votre participation.

Amarok
V.I.P.
V.I.P.

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 790
Réputation : 88
Age : 54
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parlons de nous] difficultés des familles

Message  Invité le Mar 14 Juin 2016, 12:42

Je ne suis pas proche de détenu et n'ai pas connu les premiers temps d'une incarcération, sauf à les lire ici quand des membres venaient en parler.

Peut être que dans les premiers temps on n'a pas suffisamment de recul pour venir en parler et qu'après on préfère oublier laissant ceux qui vont se trouver confronté à ce problème le soin de se demander s'ils sont seuls à éprouver ces difficultés et ses questionnements.

l'expérience la plus proche pour moi a été le changement d'établissement au moment du verdict. Plus de contact, on passe de la prison dont j'avais fini par écarter le fantasme de la réalité à un établissement différent avec d'autres fantasmes inconnus et pour lesquels je n'ai pas pu trouver d'aide ou alors un texte sur le site web de l'établissement qui continue à me glacer aujourd'hui encore.

L'absence de nouvelle et l'impossibilité d'en exiger puisque n'étant pas proche !
La distance et la possibilité de visites sur weekend ou jour de congé,
l'aspect financier des visites, 
La crainte de ce qui pouvait lui arriver,
...

et vous aucune difficulté ? tout va bien ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parlons de nous] difficultés des familles

Message  femme85 le Mar 14 Juin 2016, 12:56

C'est assez éprouvant, et comme il est dis, on y est pas préparé. Moi je me retrouve seule avec notre fille, c'est dur, d'un point de vue financier certe mais surtout mentalement, heureusement que j'ai ma fille parce que sinon je ne sais pas dans quel état je serai. Pleins de questions en tête .. Il faut essayer de rester positif mais c'est ce qu'il y a de plus dur.
J'ai beaucoup de message de soutien et tout mais ça ne remplace pas sa présence ...

femme85
Nouveau Membre
Nouveau Membre

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 7
Réputation : 0
Age : 25
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parlons de nous] difficultés des familles

Message  sève64 le Jeu 16 Juin 2016, 19:12

Bonsoir
Il est très dur de vivre cela. Pour moi, ce fut un choc car les gendarmes sont venus chercher mon ami a l'appartement, il est parti menotté, ils ont dit le mettre en garde à vue alors qu'il a été emmené au substitut du procureur et incarcéré le soir même. Je ne l'ai su que le lendemain, un bénévole du SPIP m'ayant téléphoné.
Cela passe mal dans ma famille et je ne peux en parler qu'avec ma mère. Je me retrouve face à une situation compliquée et difficile à gérer car il se retrouve incarcéré suite à un sursis annulé et en plus,il à été transféré à 150 klm , si il n'avait pas réussi à me téléphoner,je ne serai même pas au courant. Les personnes qui vivent cela depuis longtemps ont du courage.

sève64
Nouveau Membre
Nouveau Membre

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 22
Réputation : 2
Age : 41
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parlons de nous] difficultés des familles

Message  Barbarella le Jeu 16 Juin 2016, 21:54

Pour moi, c'est par étapes que cela s'est passé. En apprenant l'incarcération de mon fils de 16 ans, ce fut déjà le déni ( dans notre cas, choc absolu car on ne pouvait pas s'y attendre). Ensuite, un état de sidération, et en même la volonté d'agir, de garder l'esprit clair pour intégrer le plus vite possible les règles de ce nouvel univers : contacter la maison d'arrêt, la PJJ, voir l'avocat commis d'office, déposer les demandes de parloirs, lui écrire, voir mon médecin pour qu'il me donne de quoi tenir le coup moralement, faire le tour des avocats, soutenir ma fille, le papa de mon fils....et puis, une fois que tout cela est enclenché, le vide, la prise de conscience que la vie à basculé, que plus rien ne serait pareil. Que ma vie allait être dorénavant rythmée par 400 km de voiture 2 fois par semaine pendant des années. Et puis, l'angoisse du premier parloir. Allais-je reconnaître mon fils?c'est devenu un autre? Et puis non, je l'ai vu arrivé avec sa dégaine maladroite, pataud et sa tête encore enfantine, les larmes aux yeux. C'est mon fils et j'ai pu le toucher, l'embrasser. Ça y était, je pouvais enfin faire quelque chose pour lui. Je ne le juge pas, je ne l'excuse pas. D'autres le feront à ma place. Je peux juste l'aider en venant le voir le plus souvent possible. Mais j'ai aussi compris que pouvoir tenir sur la durée, il faut s'autoriser à vivre en dehors de ces moments et ça c'est encore difficile.
Voilà ces quelques mots pour illustrer ce que je vis depuis peu.

Barbarella
Membre actif
Membre actif

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 69
Réputation : 2
Age : 47
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parlons de nous] difficultés des familles

Message  Kelly33 le Jeu 16 Juin 2016, 22:04

Ma vie à basculer le 5 avril 2016 .
On été ensemble depuis deux ans et vennez de donner la vie de notre petit bout . Il avait seulement un mois et demis quand il est parti et samedi il en aura quatres.
Je me suis effondrée car étant une jeune Femme , Une jeune maman j étais perdu et je le suis encore .
M interdir de pouvoir allez le voir au parloir est la choses la plus dur que je pouvais vivre .
Ma vie ne se rythme plus qu aux courriers , le téléphone aux heure de promenade et notre fils .
Je suis tellement triste mais j essaye de garder la force pour notre enfant et pour notre couple .
En espérant que d ici 5 semaine il soit aupres de nous et qu il puisse sortir pour la fête des mères ou même le revoir .
Je vous souhaite un grand courage à tous et de la force.

Kelly33
Nouveau Membre
Nouveau Membre

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 11
Réputation : 0
Age : 21
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parlons de nous] difficultés des familles

Message  sève64 le Ven 17 Juin 2016, 10:05

Pour moi ce fut le 10 mai 2016 que cela arriva, le matin les gendarmes viennent pour soi disant faire signer des papiers à mon ami, comme il n'est pas là, je leur dit qu'il sera là en début d'après-midi et à 14h15 les voilà qu'ils reviennent et lui disent qu'il est mis en garde à vue.
J'ai prévenue sa maman qui fut catastrophée. Depuis je suis en contacte avec elle, je lui donne les informations que j'ai, sachant que je n'ai toujours pas été contacté par le SPIP, heureusement qu'il peut me téléphoner car il à été mis comme indigent et à droit à 10€ par mois.
Nous n'avons pas d'enfants ensemble mais lui en a et malheureusement, que cela soi son ex femme ou la mère de ses deux grands, elles ont décidé de lui faire enlever l'autorité parental, il est anéanti, c'est dur.
Je souhaite bon courage aux familles ayant un proche en prison, ce n'est vraiment pas facile.

sève64
Nouveau Membre
Nouveau Membre

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 22
Réputation : 2
Age : 41
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parlons de nous] difficultés des familles

Message  Invité le Ven 17 Juin 2016, 11:19

bonjour,

ma plus grande inquiétude, mon proche étant un "rebelle", c'était de savoir comment il allait se comporter pendant son incarcération ?
effectivement, entre mitards, fouilles à nu, saccage de cellule des surveillants, transferts,
ces situations n'ont fait que renforcer mon proche dans la haine et j'ai suivi le même chemin.
pas de discussion possible avec l'administration pénitentiaire, c'est à coup de punition que les problèmes sont traités.
or cette constatation, pour moi, était intolérable.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Parlons de nous] difficultés des familles

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:45


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum