Forum Prison
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 30 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 30 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 335 le Dim 18 Jan 2015, 19:14

[discussion] que faire des hommes non droit ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[discussion] que faire des hommes non droit ?

Message  Invité le Mar 21 Juin 2016, 15:03

Les Français acceptent de plus en plus le recours à la torture. Dans le contexte des attentats djihadistes qui ont frappé le pays depuis janvier 2015, cette tendance progresse au sein de la population française, selon un sondage de l'Action des chrétiens pour l'abolition de la torture (Acat), publié à l'occasion de son rapport annuel sur le phénomène tortionnaire dans le monde.
Ainsi, 54% des Français interrogés considèrent comme justifié qu'un policier inflige des décharges électriques à une personne soupçonnée d'avoir posé une bombe prête à exploser pour la faire parler. Ils n'étaient que 34% en 2000 (sondage CSA pour Amnesty International). Pour 36% des personnes interrogées, on peut accepter «dans certains cas» le recours à des actes de torture, soit une hausse de 11 points par rapport à 2000. Et 18% d'entre elles se sentiraient capables de pratiquer la torture dans des cas exceptionnels. «On se doutait qu'il y avait une acceptation de plus en plus grande de la torture dans le contexte de la montée du terrorisme, mais on ne se rendait pas compte que l'évolution était aussi dramatique», commente le délégué général de l'Acat, Jean-Etienne de Linares.
«Faire taire et écraser toute velléité de révolte»
«Par rapport à l'interdit absolu de torturer, les digues cèdent les unes après les autres : acceptabilité plus grande dans l'opinion, discours guerrier, complaisance à l'égard d'Etats pratiquant la torture... De renoncement en renoncement, un terreau se met en place et qui sait ce qu'il se passera s'il y a un, cinq, dix attentats de plus», déplore Jean-Etienne de Linares. Cette évolution d'une partie de l'opinion, vue comme une «tolérance croissante à l'égard de la pratique de la torture d'Etat», va de pair avec une méconnaissance du phénomène tortionnaire, selon l'Acat. «Les Français ne se rendent pas compte qu'un Etat sur deux est un Etat tortionnaire qui utilise au quotidien ces méthodes pour opprimer ses opposants et faire avouer des suspects de droit commun», souligne Jean-Etienne de Linares.
«Si la torture est une pratique quotidienne dans beaucoup de pays, c'est d'abord parce que des policiers mal formés et mal payés l'utilisent comme une méthode d'enquête» afin d'obtenir des aveux et de «faire du chiffre», notent les auteurs du rapport. La torture ne permet pas, selon l'Acat, d'obtenir des informations fiables, mais elle est très utile pour les régimes autoritaires qui souhaitent terroriser leurs opposants : «Faire taire et non pas faire parler. Une redoutable efficacité dès lors qu'il ne s'agit pas d'obtenir des renseignements, mais d'écraser toute velléité de révolte».
L'Acat a aussi observé le développement au cours de la dernière décennie d'un nouveau phénomène : la torture de migrants exercée par des criminels à des fins de rançons, principalement dans le Sinaï et en Libye (visant Erythréens, Ethiopiens et Soudanais notamment), mais aussi au Mexique, ciblant des migrants d'Amérique latine. Dans les «maisons de torture qui ont poussé comme des champignons» dans le désert du Sinaï, au Soudan, en Libye, au Yémen, des milliers de migrants «sont torturés devant un téléphone relié à leur famille (...) par des bourreaux sans scrupules qui espèrent en retirer des sommes faramineuses».


Source le Parisien.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [discussion] que faire des hommes non droit ?

Message  Invité le Mar 21 Juin 2016, 15:08

quand j'ai partagé ce truc sur la page de mon réseau social favoris que je destine aux publications sur la prison, j'ai titré "50% des Français se croient du bon côté du bâton" et vous qu'en pensez vous ?


à partir de quand est il moralement acceptable de pratiquer la torture pour obtenir des aveux ?


Qui décide de qui est torturable et pour quelles raisons ?


que doit-on faire de ces connards d'idéalistes dont votre serviteur qui pensent qu'il n'est jamais acceptable de torturer pour obtenir des aveux ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [discussion] que faire des hommes non droit ?

Message  Invité le Mer 22 Juin 2016, 10:44

bonjour,

personnellement je suis contre toutes formes de tortures.
se sont des actes barbares dénués de bon sens. (avouer sous la torture, c'est avouer ce que l'autre veux entendre).
on se rapproche des actes nazis, des aveux obtenus sous la torture.
la torture devrait cesser ou ne jamais commencer en France, mais déjà on en parle,
donc il faut se relever pour empêcher toutes les tortures pouvant exister.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [discussion] que faire des hommes non droit ?

Message  Tatie le Mer 22 Juin 2016, 12:53

comment peu-on être pour la torture..

je comprendrais jamais comment certains s'insurgent contre des tortures faites à des animaux( condamnables) comme ça a été le cas il y a quelque temps à propos d'un chat,
mais acceptent que dans le monde des hommes, des femmes , des enfants soient torturés quelle qu'en soit la raison punitive, politique, idéologique ou autres.

ils parlent de circonstances extraordinaires, mais où commence l'extraordinaire, quelle est la limite basse? le savent-ils eux-meme ceux qui préconisent la torture?
on se rapproche dangereusement de "oeil pour oeil" et on est pas loin de "couper la main au voleur"...

Tatie
V.I.P.
V.I.P.

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 13925
Réputation : 317
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [discussion] que faire des hommes non droit ?

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:44


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum