Forum Prison
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 13 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 13 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 335 le Dim 18 Jan 2015, 19:14

[parlons de nous] les premières nouvelles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[parlons de nous] les premières nouvelles

Message  Amarok le Mar 12 Juil 2016, 21:59

Les premiers temps d'une incarcération sont toujours difficiles et les premières nouvelles sont toujours attendues.
Etes-vous encore dans l'attente de ces premières nouvelles ?
Sinon, quand et comment les avez-vous reçues ?Qu'avez-vous ressenti ?
Merci de votre participation.

Amarok
V.I.P.
V.I.P.

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 795
Réputation : 88
Age : 54
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [parlons de nous] les premières nouvelles

Message  Barbarella le Mar 12 Juil 2016, 22:25

Mon proche étant mineur, les premières nouvelles ont été données par les éducateurs de la PJJ (protection judiciaire de la jeunesse) dès le lendemain de l'incarcération. Ce sont des éducateurs spécialisés qui interviennent en milieu fermé comme la prison ou en milieu ouvert. Dans le cas d'un mineur, c'est la loi qui impose ce lien avec les parents et c'est vrai que c'est essentiel. Dans notre cas, elles ( ce sont des femmes ) nous ont reçu au bout de 2 jours. On a pu lui amener des affaires qu'elles lui ont fait passées, elles nous ont décrit sa cellule, donner son emploi du temps et surtout nous ont parlé de son état psychologique. Ça a été vraiment un soulagement d'avoir de ses nouvelles par leur intermédiaire. Ensuite, nous avons eu quelques courriers ( les premiers étaient très angoissants car nous lisions sa détresse). Il a essayé de nous appeler une fois mais il n'arrivait pas à nous parler. Et puis, au bout d'un mois et demi, le premier parloir. Pour les parents de mineurs incarcérés, je ne peux que conseiller de communiquer avec ces personnes car elle voit le mineur quasiment tous les jours. En tant que parents, nous avons également pu parler avec le médecin, le psychologue qui le suit et rencontrer les enseignants. C'est vrai que pour le moment, je n'ai rencontré que des personnes à l'écoute et plutôt bienveillantes. Mais, dans le cas des mineurs, la loi est aussi plus protectrice et malgré tout, les parents sont toujours responsables légaux de leurs enfants et on a des droits qu'il ne faut pas hésiter à revendiquer.

Barbarella
Membre actif
Membre actif

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 69
Réputation : 2
Age : 47
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum