Forum Prison
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 11 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 11 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 335 le Dim 18 Jan 2015, 19:14

[Livre] je ne souhaite cela à personne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Livre] je ne souhaite cela à personne

Message  Tatie le Ven 16 Sep 2016, 14:49

Je ne souhaite cela à personne





Saïd Remli (Auteur)
14 janvier 2010
Biographie

André Saïd Remli revient de loin : foyer désuni, pauvreté, DDASS, maisons de corrections, petite délinquance et prison. Mais ça ne s’arrête pas là. Remli ne s’avoue pas vaincu. Il veut sortir, il veut la liberté. C’est l’évasion, la mort d’un gardien, le procès et la condamnation à perpétuité. Remli vient de loin, il revient de cet enfer : vingt-cinq ans de prison, dont neuf en cellule d’isolement, et les matons qui cherchent à lui faire payer la mort de leur collègue. Aujourd’hui, bien qu’il en soit sorti, la prison le hante et il doit dire la vérité, ses vérités sur le système carcéral, ce monde clos, impitoyable, où tant d’hommes périssent physiquement ou moralement. Aujourd’hui libéré, il doit tout réapprendre – la vie, l’amour, le travail et l’amitié –, alors que la prison menace de le ravaler au moindre faux pas. Alors il trébuche, tombe et se rélève; il travaille, il aime et il écrit. De là, de cette vie déchirée qui ne s’est jamais avouée vaincue nous vient ce témoignage sincère et poignant, qui nous révèle l’enfer de la prison, et la vie méconnue de ceux qui tentent de s’en sortir.Saïd André Remli a passé vingt-cinq ans de sa vie en prison. Sorti à 48 ans, il vit désormais à Arcueil, dans la précarité, et lutte pour l’amélioration de la condition pénitentiaire, notamment à travers la réalisation de documentaires.


La fatalité n'existe pas, elle se fabrique.

lettre à Bertrand Tavernier :


désolée pour la pub qui précède.


" Je ne cherche ni à faire l'apologie de mon passé ni à l'exploiter. Je ne suis pas un repenti. Je ne m'accuse ni ne m'excuse. J'ai passé vingt ans en prison, dont neuf en isolement, confiné dans une solitude, dans un désœuvrement qui rendent fou. Condamné à perpétuité pour meurtre, après le décès d'un surveillant blessé au cours d'une de mes tentatives d'évasion, j'ai connu le pire de ce que savent offrir les prisons françaises. Après avoir étudié, en cellule, le droit international qui prévaut sur le droit français, constamment transféré, pour cette raison, d'une maison d'arrêt à une autre, j'ai mené une lutte pacifique, légale, afin d'obtenir une amélioration des conditions de vie des détenus. J'ai quitté la taule avec un sentiment de toute-puissance. Je me découvre plus fragile que je ne le pensais. Survivre à la prison, se reconstruire, vivre avec des personnes aimées impliquent un combat différent, un combat dangereux de tous les instants auquel je n'étais pas préparé. Ce que j'ai vécu, je ne le souhaite à personne." Saïd André Remli

Tatie
V.I.P.
V.I.P.

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 13962
Réputation : 317
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum