Forum Prison
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 21 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 21 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 335 le Dim 18 Jan 2015, 19:14

[discussion] avoir un travail en détention

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[discussion] avoir un travail en détention

Message  Amarok le Mer 02 Nov 2016, 22:58

Le travail a une importance capitale pour les détenus qui ont besoin de gagner de l’argent ,préparer leur réinsertion , occuper leur temps .....
Votre proche a-t-il souhaité travailler , ou pas ? pourquoi ?
Est-il en attente d'un travail ?
A-t-il pu travailler facilement ? Que pense-t-il de ses conditions de travail ?Qu'est-ce que son travail lui apporte ?
Merci de votre participation.

Amarok
V.I.P.
V.I.P.

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 790
Réputation : 88
Age : 54
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re

Message  Elodie6867 le Jeu 03 Nov 2016, 16:32

Mon conjoint travaille en prison pour lui c'était une évidence avant d'être incarcérer il a toujours travailler , maintenant il le fait déjà pour s'occuper l'esprit , pour éviter que je lui fasse de mandat , il peut s'acheter nourriture , cigarettes... il se sent utile même si il est sous payer et payer à là pièces je sait qu'il s'acharne pour en faire toujours plus. Ca lui permet aussi de garder toujours le rythme du travaille ce lever tôt travailler cest toujours mieux pour ce préparer à la sortie future.

Elodie6867
Nouveau Membre
Nouveau Membre

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 37
Réputation : 1
Age : 33
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [discussion] avoir un travail en détention

Message  Ninivivi le Ven 04 Nov 2016, 16:16

bonjour,

après plus de 2 ans de prison mon proche a pu obtenir un travail.
cela lui permettait d'occuper ses journées et d'apprendre à se lever le matin.
il travaillait à confectionner des pièces (tels les chinois dans un atelier délabré)...
à force de se plaindre des conditions de travail, du manque de chauffage et autres, il a été dégradé.
ce que cela lui a apporté : un séjour au mitard...

Ninivivi
Habitué(e)
Habitué(e)

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 135
Réputation : 0
Age : 48
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [discussion] avoir un travail en détention

Message  ISA14 le Ven 04 Nov 2016, 23:40

Bonsoir,
Mon proche a souhaité travaillé dès son incarcération mais il a fallut qu'il attende sa condamnation et son transfert pour pouvoir accéder au travail. Du fait de son travail, cela lui permet de ne plus être considéré comme détenu indigent même si la rémunération n'est pas à la hauteur du travail fourni mais cela est toujours mieux que les 20 € d'indigence et puis cela permet aussi de faire passer les journées plus vite. Ce qu'il pense de ses conditions de travail ? travail parfois pénible, il souffre aussi parfois du froid, travail pas toujours intéressant mais comme il dit "j'ai du travail, je ne vais pas me plaindre".

Quant à mon correspondant, lui aussi il a fallut qu'il attende d'être transféré pour accéder au travail, cela lui permet de subvenir à ses besoins, de ne plus être détenu indigent. Je sais par ces écrits qu'il apprécie le travail en cuisine, cela lui permet aussi que les journées passent plus vite.

ISA14
V.I.P.
V.I.P.

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 1256
Réputation : 30
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [discussion] avoir un travail en détention

Message  Tatie le Mer 09 Nov 2016, 11:08

dans un bouquin , un ex détenu dit:
/.../
C’était l’exploitation de l’homme par l’homme poussée à l’extrême. Nous laissions tout ce qui faisait notre humanité au portique de surveillance, à l’entrée de l’atelier. Ici, tout ce qui intéressait nos employeurs n’étaient que notre chair, nos muscles, notre capacité à produire. Rien n’était pensé pour nous. Le salaire et le travail proposés n’offraient aucun véritable intérêt. Sauf pour l’administration pénitentiaire, et les entreprises qui avaient noué un partenariat avec elle. L’exigence d’efforts de réinsertion pour obtenir une conditionnelle et la nécessité d’argent pour payer ses parties civiles contraignaient les détenus à accepter n’importe quelles conditions de travail. Ceux qui revendiquaient la moindre amélioration pouvaient tout aussi bien faire leur paquetage pour retourner aux inoccupés. La pénitentiaire profitait de cette pression pour tirer les conditions de travail vers le bas. L’argent généré par l’exploi­tation des détenus remplissait ses caisses et celles des entreprises partenaires, qui achetaient la production à très bas prix.
Pour toutes ces raisons, je ne pus me retenir de sourire quand, dix jours plus tard, l’atelier brûla dans un immense incendie. Personne ne sut s’il s’agissait d’un accident ou d’un acte criminel. Pour ma part, j’y voyais une forme de justice. La revanche des exploités.
––L’atelier, c’est une énorme hypocrisie, me confirma plus tard Sergio lors d’une promenade. En surface, c’est un moyen d’occu­per les détenus de manière utile. Ça leur permet même de dire qu’ils les aident à se réinsérer. Mais en vrai, c’est comme une sorte d’esclavage moderne.
––C’est clair…
––Quand tu creuses un peu, tu comprends que c’est la même partout. Pour préparer ta réinsertion, t’essayes d’actionner des leviers, et puis tu t’aperçois qu’ils sont tout rouillés, ou cassés. Tu veux réapprendre à bosser ? Viens à l’atelier, tu vas apprendre un taf de merde, sous-payé, et t’auras qu’une envie en sortant, c’est de reprendre les braquos. T’as besoin d’aide psychologique ? Y’a personne, par contre on peut te filer des cachetons pour que t’oublies tes problèmes.
––Tu trouves pas qu’c’est dégueulasse, quand même ? J’veux dire, on est là parce qu’on paye notre dette. D’accord. Mais au départ c’est pas marqué dans le programme que tu vas prendre des coups de rangers dans les côtes, comme Bachir, ni que ton codé­tenu ça va être un toxico qu’a le sida, ou un pointeur qu’a violé des petites. Comment tu veux revenir à une vie normale, après ça ?
––Cherche pas, mec. Ici, c’est la poubelle de la société. C’est juste là qu’on met les déchets. Tout le monde s’en fout de savoir si on les recycle.
/.../


entre ce que j'en ai dit, ce que j'en pensais , et comment certains détenus perçoivent la chose, il y a un monde, un mur devrais-je dire...

Tatie
V.I.P.
V.I.P.

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 13925
Réputation : 317
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [discussion] avoir un travail en détention

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:48


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum