Forum Prison
Derniers sujets
» Nouvelle inscrite
par Nathmatt78 Hier à 22:55

» Nouvelle sur le forum, femme de détenu
par lilisanslui Hier à 21:33

» femme de detenue
par lilisanslui Hier à 21:12

» [Info]les Hommes ne sont pas tous égaux
par Atipika Hier à 13:09

» [Témoignages] Les aménagements de peine
par mimi93 Mar 22 Mai 2018, 23:37

» bonjour nouvelle venue.
par Atipika Mar 22 Mai 2018, 22:52

» [Discussion] ses colères, ses frustrations.
par LaSquale Mar 22 Mai 2018, 20:53

» [Nos Témoignages]la demande de permis de visite
par jadou14 Dim 20 Mai 2018, 23:10

» Présentation
par Nathmatt78 Dim 20 Mai 2018, 00:43

» Presentation
par louloute54 Ven 18 Mai 2018, 20:55

» [Discissopn] Il change..
par LaSquale Ven 18 Mai 2018, 16:51

» femme de détenu
par mimi93 Ven 18 Mai 2018, 00:03

» [Discussion] Annoncer l'incarcération...
par LaSquale Mer 16 Mai 2018, 22:08

» [Discussion] Les réactions des autres
par LaSquale Mer 16 Mai 2018, 22:05

» [Discussion] choisissons qui mérite et qui ne mérite pas.
par Atipika Lun 14 Mai 2018, 14:12

» Centre de Nancy Maxeville
par louloute54 Dim 13 Mai 2018, 08:42

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 335 le Dim 18 Jan 2015, 19:14
Les posteurs les plus actifs de la semaine
lilisanslui
 
Atipika
 
Nathmatt78
 
mimi93
 
véro7
 
Tatie
 
LaSquale
 
crisvero
 
julia77
 
zohran51
 


[Info] Hauts de France : accueillir des TIG .

Aller en bas

[Info] Hauts de France : accueillir des TIG .

Message  Tatie le Mer 26 Avr 2017, 11:20

Vice-président du conseil métropolitain de prévention de la délinquance, Patrick Geenens a travaillé, notamment, sur la prévention de la récidive. C’est dans ce cadre que le maire a discuté avec ses homologues de communes accueillant des TIG. « Je n’en avais jamais entendu parler avant, sauf pour les mineurs, reconnaît-il. Or cela existe aussi pour les jeunes âgés de 16 à 18 ans et pour les majeurs. Ce dispositif leur permet de travailler des heures pour éviter la prison ou une inscription au casier judiciaire. »
La mesure est privilégiée par les juges qui y voient une alternative à l’incarcération. Les délinquants, auteurs de faits mineurs sans atteinte aux personnes, sont orientés vers ces TIG dont la durée peut varier : de 20 à 120 heures en cas de contravention, de 20 à 280 heures pour un délit.
Ces travaux se font essentiellement dans des collectivités ou établissements publics, voire au sein d’associations. « Le plus gros pourvoyeur de la région, c’est Transpole, précise M. Geenens. Grâce à ces contrats, on donne la possibilité à des jeunes et des adultes de rester dans la société. Ils donnent du temps de façon volontaire et non rémunérée. Cela désengorge les prisons et ça évite les rencontres derrière les barreaux où l’on peut se durcir. »

Comment ça marche ?
Une première étape est donc franchie avec l’aval du conseil municipal. Xavier Thiébault, directeur général des services, a été désigné comme référent. « Les services de la commune sont désormais à disposition, reprend le maire. Lorsque le tribunal de grande instance de Lille aura validé l’inscription, n ous attendrons les propositions, qui arriveront certainement avant la fin de l’année. Selon les besoins et les aptitudes à répondre, nous verrons où orienter les personnes. »
Élagage, réparation de dégâts, nettoyage de graffitis, réfection de bâtiments, peinture, etc. : les missions seront souvent techniques et s’effectueront en partenariat avec un(e) éducateur(trice) qui accompagnera le service concerné. Le tout dans un cadre bien défini. « Nous exigerons des personnes en TIG un comportement exemplaire », prévient Patrick Geenens. La main est tendue, mais elle peut se relever aussitôt.

TIG, mode d’emploi
Le service pénitentiaire d’insertion et de probation (SPIP) procède à 800 placements par an dans un périmètre dépendant du tribunal de grande instance de Lille. La mesure de travaux d’intérêt général s’est beaucoup développée ces dernières années. Elle est privilégiée par les magistrats comme alternative à l’incarcération.
Parmi ces 800 placements, 150 le sont dans Lille intra-muros. Les communes de Roubaix et Tourcoing ont accueilli une cinquantaine de personnes en TIG.
Une soixantaine de communes font partie de ce dispositif, dont Villeneuve-d’Ascq et, plus récemment, Faches-Thumesnil qui a accueilli ses premiers TIG en fin d’année dernière.
la voix du nord-26-04-17
avatar
Tatie
V.I.P.
V.I.P.

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 17010
Réputation : 363
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Info] Hauts de France : accueillir des TIG .

Message  Tatie le Mer 26 Avr 2017, 11:24

il est bien que des communes se mobilisent, il y a peu d'offre, alors peut-être que les juges seront plus enclin à prononcer une telle peine, alternative à la prison, ça éviterait de mettre des gens derriere les murs pour des temps brefs

renseignement prit, dans ma ville (en Rhone-Alpes-Auvergne), le dispositif n'est pas à l'ordre du jour, il faut aller dans la grande ville voisine pour trouver des accueils en TiG....
avatar
Tatie
V.I.P.
V.I.P.

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 17010
Réputation : 363
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum