Forum Prison
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 14 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 13 Invités :: 2 Moteurs de recherche

MamKeith

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 335 le Dim 18 Jan 2015, 19:14

[débat] Voter en Prison

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[débat] Voter en Prison

Message  Fred le Mar 09 Mai 2017, 14:11

Au centre pénitentiaire de Liancourt, ils ne sont que 6 sur 400 détenus à avoir fait une demande de procuration pour l’élection présidentielle. « C’est un chiffre dans la moyenne, il est toujours très faible », veut pourtant rassurer le directeur, Pascal Spenle.
Aussi, aucune demande d’autorisation de sortie exceptionnelle n’a été enregistrée par l’administration pénitentiaire pour ce dimanche. Même si cette décision relève de l’autorité et du choix du juge d’application des peines, « la plupart des détenus auraient pu obtenir ce droit à Liancourt », selon le responsable des lieux. Les peines des prisonniers sont en effet généralement inférieures à cinq ans dans cet établissement.
Durant toute la campagne, l’administration pénitentiaire centrale a émis des notes dans lesquelles elle a informé les détenus et le personnel de leurs possibilités pour ce scrutin. Les détenus ont pu se tenir au courant des propositions des candidats par la télévision et la radio puisqu’ils ne reçoivent pas les professions de foi.
Dans les Hauts-de-France, sur 8 800 détenus environ, ils ne sont que 75 à avoir fait une procuration. En 2012, en France, moins de 2000 des 65 000 prisonniers ont souhaité voter.




Source leparisien.fr


Coluche disait "un chômeur qui va voter c'est un peu comme un crocodile qui rentrerait dans une maroquinerie". On a le sentiment qu'aujourd'hui cette maxime s'applique à de plus en plus de monde, les détenus en particulier.


Qu'est-ce qui aurait pu inciter vos proches enfermés à voter ? Si pour les prochaines legislatives un parti annonçait clairement un vrai projet pour la justice cela changerait-il les choses ?


merci de vos avis.



_________________
Semper fidelis, Semper Fortis, fluctuat nec mergitur
avatar
Fred
Habitué(e)
Habitué(e)

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 214
Réputation : 13
Age : 53
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [débat] Voter en Prison

Message  Fred le Mer 10 Mai 2017, 15:50

En 2012, sur 50.630 détenus pouvant aller voter, seuls 3,9% se sont exprimés dans les urnes. Quand une personne est incarcérée, deux options sont possibles : faire une procuration ou obtenir une permission de sortie. Cette année, K, 35 ans, a pu en bénéficier. À deux reprises, le 23 avril et 7 mai, il s’est donc rendu à pied dans le bureau de vote le plus proche de son établissement pénitentiaire. Il témoigne

Je m’appelle K, j’ai 35 ans et je suis incarcéré depuis deux ans. D’ici deux mois, je serai à nouveau un homme libre.
 
Même si je suis détenu, je n’ai pas pour autant perdu mon droit de vote. Certains prisonniers sont déchus de leurs droits civiques pour leurs crimes, mais ce n’est pas mon cas. En cette année d’élection présidentielle, j’ai donc fait les démarches pour pouvoir l’exercer comme tout autre citoyen lambda.
 
Dimanche 23 avril et dimanche 7 mai 2017, j’ai obtenu une permission de sortie pour pouvoir voter.
 
S'inscrire sur les listes électorales 
 
Voter est un devoir de citoyen qui devrait être obligatoire. C’est en 2012, lors de mon premier vote, que j’en ai pris conscience. Cette année-là, j’avais envie que Nicolas Sarkozy soit éjecté de l’Élysée et j’ai réalisé que la meilleure façon de l’obtenir, c'était de m'exprimer dans les urnes.
 
En novembre 2016, j’ai ressenti à nouveau ce besoin de faire mon devoir et j’ai entamé des démarches pour faire valoir mes droits. J’ai envoyé plusieurs courriers réclamant d’être inscrit sur les listes électorales du bureau de vote le plus proche de mon établissement pénitentiaire. Ce n’est qu’au bout de trois relances que ma demande a été finalement acceptée.
 
La moitié du chemin était faite, mais il fallait encore que j’obtienne une permission de sortie pour pouvoir m’y rendre.
 
Les détenus ignorent souvent qu'ils peuvent voter
 
Dans ma prison, je suis une exception. Aucun détenu n’a fait la démarche. Certains ont donné une procuration à leurs proches, mais ils se comptent sur les doigts de la main.
 
Ce désintérêt général n’est pas seulement du fait des détenus. Clairement, l’institution ne fait rien pour les informer de leurs droits et des démarches possibles. Aucune réunion d’informations, rien sur les tableaux d’affichage. L’établissement ne se gêne pas pour nous mettre des bâtons dans les roues. D’ailleurs, ma cellule a fait l’objet de plusieurs fouilles ces dernières semaines.
 
En discutant avec certains co-détenus, j’ai réalisé que nombre d’entre eux pensaient avoir perdu leur droit de vote le jour où ils ont été condamnés. L’un d’entre eux s’est même vu répondre par le conseiller pénitentiaire d’insertion et probation qu’il ne pouvait pas voter, alors que c’était faux.
 
J'ai eu une permission de deux heures pour faire 8 km
 
En avril, j’ai été ravi d’apprendre que j’avais obtenu mes deux permissions de sortie. Seul bémol : à chaque fois, je n’avais que deux heures pour faire l’aller-retour et voter. Pas évident, puisque mon bureau de vote était situé à 8 kilomètres de la prison et que je n’avais aucun moyen de locomotion.
 
Le dimanche 27 avril, à 9 heures, je suis donc sorti de ma cellule. Muni de ma carte électorale, de ma carte d’identité et de mon autorisation de sortie, je suis passé devant les surveillants pénitentiaires, l’un d’entre eux, s’est exclamé :
 
"Ah, maintenant, ils ont droit de voter."
 
Je n’ai pas réagi et j’ai tracé en directement vers mon bureau de vote. Après 4 kilomètres de descente en plein soleil, j’ai atteint mon objectif.
 
Au premier tour, j’ai voté Jean-Luc Mélenchon. J’aime son côté orateur, sa franchise et le fait qu’il veuille avoir régulièrement recours à des référendums. J’ai été quelque peu déçu de ne pas le voir accéder au second tour de l’élection présidentielle.  
 
Dépité, j’ai continué à me tenir informé pendant l’entre-deux-tours. Et je ne suis pas le seul parmi les détenus. Le soir du débat, par exemple, il n’y avait ni musique ni bruit dans les couloirs. La majorité des hommes étaient en train de suivre les échanges depuis leurs cellules. Le lendemain, tout le monde ne parlait que de ça. C’était assez étonnant. Preuve que la politique les intéresse, même si l’institution semble plutôt vouloir les exclure du système.
 
Même si j’ai bien conscience qu’aucun des candidats à la présidentielle n’a réellement réfléchi à la situation des détenus – tous se sont contentés de nous sortir le vieux refrain du "il faut augmenter les places en prison" – je ne désespère pas. 
 
Pour moi, voter est un premier pas vers ma réinsertion. Car finalement, comme vous, j’estime faire partie de la société et je veux avoir mon mot à dire.

 
Je n’ai pas hésité à aller voter au second tour. Pas question de voir Marine Le Pen être notre nouvelle présidente, j’ai glissé un bulletin Macron.
 
Aujourd’hui, je lui souhaite bonne chance. J’espère qu’il sera en mesure de faire changer les choses. Pour moi, il y a une mesure à laquelle je tiens particulièrement : la moralisation et la transparence de la vie publique. En effet, il y en a marre de constater que ce sont toujours les mêmes qui trinquent.
 
Pourquoi un politique disposerait-il d’une indemnité ? Plus que quiconque, il se doit d’être exemplaire. Non, j’estime que tous les Français doivent être jugés à la même enseigne. 

source Le Plus de L'Obs

_________________
Semper fidelis, Semper Fortis, fluctuat nec mergitur
avatar
Fred
Habitué(e)
Habitué(e)

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 214
Réputation : 13
Age : 53
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

[débat] Voter en Prison

Message  Mehdigwen le Mer 17 Mai 2017, 17:02

Beau témoignage d'une personne qui a des convictions, qui se bat pour les respect de ses droits, qui diffuse l'info aux autres détenus .... chapeau !
Je pense qu'à partir du moment où une personne souhaite exercer son droit de vote, le minimum est de le lui permettre, de lui faciliter la tâche ...
Pour les personnes pour qui ça a un sens de voter ...., c'est aussi une façon d'avoir encore un pied dans la société, de pouvoir participer....
Quel est l'intérêt de mettre des bâtons dans les roues ?????

Pour mon proche, la question ne s'est pas posée : en tant qu'européen, il ne peut voter que pour les municipales et les européennes.

Mehdigwen
Nouveau Membre
Nouveau Membre

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 31
Réputation : 1
Age : 48
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [débat] Voter en Prison

Message  Tatie le Lun 22 Mai 2017, 11:24

il n'y aura pas d'urnes en prison pour les législatives, Urvoas a fait demi-tour

serait privilégié le vote par courrier comme pour les français vivant à l’étranger

l'assoc Robin des lois n'a pas dit son dernier mot...

dossier à suivre.
avatar
Tatie
V.I.P.
V.I.P.

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 15262
Réputation : 331
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [débat] Voter en Prison

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum