Forum Prison
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 335 le Dim 18 Jan 2015, 19:14

[Discussion] soutenir : devoir, obligation, choix?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Discussion] soutenir : devoir, obligation, choix?

Message  Tatie le Mer 17 Mai 2017, 08:35

j'ai lu un article ce matin sur le parcours d'un jeune de 19 ans. Sa mere témoigne.
je vous livre la conclusion :

« J'ai de la colère »
Arrive la majorité, et la prison qui devient inévitable. Il purge trois mois, puis six mois pour *****. Sa mère avoue l'avoir dénoncé aux gendarmes. « C'était mon devoir. C'était pour son bien. » Son casier judiciaire fait état de neuf mentions.
Trois semaines après sa dernière sortie de prison, il est impliqué dans *******c'est très violent », souffle Sylvie. Steve purge en ce moment une peine de douze mois de prison ferme.
Sa mère n'est jamais allée au parloir. « Je n'y arrive pas. J'ai de la colère. Trois fois qu'il retourne en prison. C'en est trop. Je n'ai pas fait un enfant pour le voir incarcéré. » La dame se penche sur la dernière lettre de son fils, dans laquelle il exprime du regret. « C'est la première fois qu'il se remet en question. » Elle n'a pas répondu
.

à la lecture de ça, que pensons-nous?
comprenons-nous sa posture?
nous sommes-nous posé la question de soutenir ou pas?
tout est-il acceptable au prétexte qu'on les aime?
doit-on soutenir malgré tout et attendre de repositionner les liens et la place de chacun à la sortie?
la colère est-elle mauvaise conseillère?
l'amour (maternel ou pas) devrait-il être plus fort que tout?


qu'avez-vous envie de dire sur ce sujet délicat?


avatar
Tatie
V.I.P.
V.I.P.

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 15596
Réputation : 334
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Discussion] soutenir : devoir, obligation, choix?

Message  Fred le Jeu 18 Mai 2017, 13:55

Difficile avec les éléments dont on dispose de juger, de se faire une idée de ce qui a amené cette maman à faire ce choix. 
Comment comprendre qu'elle nous raconte que son garçon a trouvé une maitresse en CM1 qui l'avait recadré et que personne ni avant ni après ne c'est soucié du devenir de cet enfant ? A quel Moment a-t'elle jeté l'éponge ? 
comment a-t'elle ou pas fait passer cet enfant avant ces trois frères et sœurs ?
A-t'il vampirisé l'énergie et l'affection de cette maman à détriment des trois autres ?
La place du second dans une fratrie est-elle si difficile à tenir ?

Je fais partie de cette génération qui pense que dire qu'un enfant est hyperactif c'est pour les parents expliquer qu'ils ne le gèrent pas : j'ai été élevé avant Françoise Dolto.

Pour moi cette maman essaie une autre méthode, je lui souhaite qu'elle marche et que son gamin finisse par au moins se calmer. 19 ans c'est jeune pour baisser les bras, mais encore une fois c'est l'opinion d'un mec qui n'a pas vécu les 19 ans avec le gamin en question. 
 
Je me suis posé la question de savoir si je devais aller plus loin, et soutenir bien que je n'aime pas ce mot ( j'aurai préféré "être là" plutôt que "soutenir" ) et j'ai opté pour l'accompagnement. Un bon choix ! Sans doute pour de mauvaises raisons, mais un bon choix !

l'amour fait faire de drôles de choses et rend acceptable beaucoup de compromis voire de compromissions. Il n'y a aucun "devoir", aucune "obligation", l'instinct maternel n'est pas universel.
L'amour, l'amitié et l'instinct maternel ne sont éternels, au mieux, que jusqu'à la mort de celui qui les éprouve.

La colère en revanche est toujours mauvaise conseillère, mais éprouve-t'on de la colère pour ceux à qui nous ne tenons pas un peu ?


je m'y suis repris à 7 fois avant de réussir à donner cet avis, j'ai un vieil ordi et je mets du temps à écrire. j'espère que cela vous donnera envie de me contredire un peu.

_________________
Semper fidelis, Semper Fortis, fluctuat nec mergitur
avatar
Fred
Habitué(e)
Habitué(e)

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 283
Réputation : 14
Age : 53
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Discussion] soutenir : devoir, obligation, choix?

Message  Tatie le Ven 19 Mai 2017, 11:16

la colère est mauvaise conseillère oui.
la decision de cette maman est issue d'un passé avec ce jeune douloureux, trop difficile pour elle de faire face.
je peux la comprendre.
l'amour maternel n'est pas fixé, il a des limites, des barrières, des ramifications sinueuses propre à chacun

s'il est vrai que je ne me suis pas posée la question, si j'ai soutenu mon gamin, meme
si pendant leur jeunesse, j'ai répété à mes enfants que jamais je n'irais les voir au parloir s'ils devaient un jour aller en prison, je l'ai fait, j'ai pensé qu'il aurait besoin de moi, besoin de savoir qu'il ne serait pas rejeté, oublié, meme si ses actes me choquaient au plus haut point. s'il avait fait "pire" dans mon échelle de valeur à moi, je sais pas, vraiment je ne sais pas si j'aurais pu être là.

les années passant, au fil de mes réflexions et de mon introspection, je crois que finalement je l'ai fait par devoir parce que c'est ce qu'on attend d'une maman, et que je ne voulais pas qu'on me juge comme une mauvaise mere et qu'il puisse me reprocher de l'avoir laisser tomber.
je crois aussi que je l'ai fait pour moi, pour être satisfaite d'avoir fait ce qu'il fallait.
il y a là-dedans un melange d'amour et d’égoïsme.
avatar
Tatie
V.I.P.
V.I.P.

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 15596
Réputation : 334
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Discussion] soutenir : devoir, obligation, choix?

Message  ThaliaM le Ven 19 Mai 2017, 18:34

La colère est mauvaise conseillère c'est sur. En même temps cette mère semble ne pas pouvoir s'en départir. Peut être passera t-elle... avec le temps...
Le soutien n'a aucunement caractère obligatoire. Je ne pense pas qu'il faille soutenir malgré tout. Après, le soutien peut, à mon sens, prendre différentes formes, peut être nuancé en fonction des ressentis et des vécus.
L'amour est plus fort que beaucoup, mais que tout, j'en ai des doutes.

ThaliaM
Membre actif
Membre actif

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 93
Réputation : 3
Age : 33
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

[Discussion] Soutenir : devoir, obligation, choix ?

Message  Mehdigwen le Mer 24 Mai 2017, 13:33

On peut comprendre la colère, le ras le bol de cette mère (ce n'est pas un manque d'amour). Je pense qu'en général chaque parent essaye de faire du mieux qu'il peut.

mais ce qui me parle particulièrement dans ce témoignage est le fait qu'elle ait "dénoncé son fils aux gendarmes", ayant fait la même démarche : j'ai contacté le SPIP chargé du contrôle judiciaire, ai évoqué les faits que mon ami m'a relatés, mes inquiétudes liés au fait qu'il se mettait en difficulté et qu'il mettait aussi des personnes en difficulté. Je savais que le sursis risquait d'être révoqué mais à partir du moment où l'on sait, pas possible de rien dire. J'ai aussi expliqué à mon ami ma démarche.
Même s' il n'y a aucun regret par rapport à ma décision, c'est encore aujourd'hui un sujet "sensible" pour moi.
Je pense qu'aimer une personne ce n'est pas tout accepter.
Le soutenir : je ne sais pas si c'est un bon choix mais ça reste mon choix (pas un devoir, ni une obligation)

Mehdigwen
Membre actif
Membre actif

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 67
Réputation : 6
Age : 48
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Discussion] soutenir : devoir, obligation, choix?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum