Forum Prison
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 335 le Dim 18 Jan 2015, 19:14
Les posteurs les plus actifs de la semaine
Tatie
 
Atipika
 
Mehdigwen
 
Sanb74
 
mimi93
 
Cocotte
 
Ginaa
 
Cec0211
 
TChoum
 
diva971
 


[Vidéo] prisons de femmes : l'enfer au féminin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Vidéo] prisons de femmes : l'enfer au féminin

Message  Tatie le Lun 09 Oct 2017, 08:18

vous pouvez  zapper les prisons hors de France si vous voulez dans ce reportage qui date de 2015 et ne vous intéressez qu'à ce qui passe en France, il ne s'agit pas de comparer les unes aux autres, mais de prendre la mesure de ce qui se trame derriere les murs



avatar
Tatie
V.I.P.
V.I.P.

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 16587
Réputation : 349
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

[Vidéo] prisons de femmes : l'enfer au féminin

Message  Atipika le Lun 09 Oct 2017, 11:09

Bonjour hormis le fait que ce reportage soit une rediffusion de 2007 je pense que beaucoup de choses sont encore vraies, je n'ai de toute façon jamais dit que c'était un univers de bisounours rose et fleuri, j'ai juste été l'écho de plusieurs femmes qui sont ou ont été en prison dernièrement, pas il y a 10 ans....
Et l'une d'entre elle justement qui est en prison depuis 7 ans parce qu'elle a tué son dealeur et pris une peine de 25 ans dit elle-même que ça a beaucoup changé.
Bien sûr qu'il y a de la violence entre elles, je n'ai jamais dit le contraire mais il y a moins de fouilles et surtout moins de fouilles à nue qui étaient systématiques il y a quelques années.
Quand à la solidarité, c'est comme tout ça dépend des gens sur qui vous tombez et de votre propre comportement.
Et je sais moins comment c'est chez les hommes parce que ceux que je connais qui y sont allés ne sont pas très bavards sur le sujet et qu'il faut les questionner encore et encore pour obtenir quelques détails sur leur vie en détention, ce que je me refuse à faire. S'ils auront envie d'en parler un jour je les écouterai mais je ne vais pas les forcer à parler.
Et la surpopulation n'est quand même un sujet minime quand on sait qu'elle est la cause de multiples problèmes entre les détenus, de bagarre voire de morts.
Donc le fait qu'il n'y en ait pas du côté des femmes ça change beaucoup de choses.
Après que ce soit dur pour une femme d'être en prison, surtout si elle a des enfants et compagnie je suis d'accord mais je ne crois pas que ça ait grand chose à voir avec les conditions de détention.
Maintenant une petite question: personnellement et pas dans les reportages vous en connaissez beaucoup des femmes en prison actuellement?
avatar
Atipika
Ancien(ne)
Ancien(ne)

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 375
Réputation : 15
Age : 43
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Vidéo] prisons de femmes : l'enfer au féminin

Message  Tatie le Lun 09 Oct 2017, 11:13

Atipika a écrit:
Et la surpopulation n'est quand même un sujet minime quand on sait qu'elle est la cause de multiples problèmes entre les détenus, de bagarre voire de morts.


ça, ça date d'aujourd'hui :

Une des femmes hébergées par l'association témoigne : "Je reste parfois des semaines seule chez moi. Après avoir vécu dans une cellule à cinq voire six personnes, cela me permet de me retrouver, de reprendre pied".


elle ment donc...
avatar
Tatie
V.I.P.
V.I.P.

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 16587
Réputation : 349
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Vidéo] prisons de femmes : l'enfer au féminin

Message  Mehdigwen le Mar 10 Oct 2017, 00:14

Les femmes incarcérées, on en parle peu et pourtant c'est important de le faire vu les difficultés qu'elles rencontrent et la souffrance qu'elles peuvent vivre.
Le nombre de femmes qui n'ont plus aucun lien avec l'extérieur est effarant (aucun courrier, aucune visite, pas d'argent ....) ainsi que la rupture des liens avec leurs enfants.
Même si les fouilles à nu ont diminué, c'est bien loin d'être satisfaisant (il ne faut quand même pas oublier que la France s'est fait rappeler à l'ordre pour abus de ces fouilles jugées dégradantes), elles existent toujours (pour les femmes comme pour les hommes). Même des surveillants les trouvent humiliantes et pensent qu'il pourrait y avoir d'autres moyens.

Pour compléter : quelques extraits d'un témoignage d'une femme après sa sortie. Témoignage qui m'a marquée et montre à quel point la prison abîme et peut rester présente :

"C’est clair que de l’extérieur, on me voit certainement très forte, réinsérée", " Je suis quelqu’un de cassée et je sais que cela se voit au bout d’un moment dans ma conversation. Alors comment avoir des relations avec les autres ? Soit ils se demandent si je suis bien normale, et si je dis la vérité, je suis une paria et la porte se referme."
"Aujourd’hui je ne suis plus une femme non plus." On pourrait au moins avoir une vie normale pour vivre correctement à deux. Et bien NON. Même ça la prison nous l’a volé, à nous chasser et nous surveiller lors des parloirs. Menaces de prétoire et mitard, et tout ce qui va avec, les grâces en moins etc. Comme si cela les dérangeait si on se touchait, si on se désirait… Alors ça aussi, j’ai fini par me dire qu’il fallait s’interdire d’amour. Seulement voilà, au bout de 10 ans, mon corps est mort. Je ne supporte même plus la vue de la nudité et la relation est un cauchemar, un viol…consentant."

"La prison est tellement présente dans ma vie" "Peut être est-ce ces années d’enfer qui sont toujours présentes et me pourrissent la vie. Je ne sais pas, je ne me sens heureuse nulle part et surtout très seule
"lorsque j’ai quitté Bapaume, j’ignorais que je quittais une prison pour rentrer dans une autre…"
"Retourner dans » le circuit » n’a pas été chose facile. J’y suis revenue telle que j’étais à l’intérieur des murs et retourner dans cette vie que j’avais complètement oubliée a été bien difficile pour moi : des doutes, des interrogations, des déprimes.
Qui étais- je ?" " je ne sais certainement pas profiter de cette chance que j’ ai de m’ être sortie de tout cela aussi bien mais là-haut dans ma petite tête, sans doute pas aussi bien que cela, et je suis minée……. "
"S’en sort-t- on réellement pour toujours et définitivement ??"

Mehdigwen
Ancien(ne)
Ancien(ne)

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 406
Réputation : 18
Age : 48
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Vidéo] prisons de femmes : l'enfer au féminin

Message  Tatie le Mar 10 Oct 2017, 18:27

un témoignage reçu par l'OIP,

comme quoi rien n'est vraiment simple pour personne , mais penser qu'il faille se rebeller ou se laisser mourir de faim pour obtenir un droit, c'est quand meme hallucinant !

« La bonne conduite ne paie pas toujours en détention »

Maison d’arrêt pour femmes. Matelas au sol, incompatibilité de caractères, mélange des genres et déménagements récurrents : une femme témoigne.

« Nous étions déjà ‘complet’ quand il y a eu cinq arrivées : des femmes en détention provisoire, mais aussi des filles arrivant de transferts, et un placement en détention prévu depuis deux mois – qui aurait donc sûrement pu être orienté ailleurs. Nous avons maintenant au total cinq matelas au sol. Trois triplettes et deux doublettes, dans des cellules qui font toutes 10 m². Du coup, une dame âgée, toute gentille et plutôt faible psychologiquement et qui, vu son âge, était en cellule seule, s’est vue contrainte d’accueillir une arrivante à 21 h 30. On lui a dit que c’était juste pour la nuit : elle a une codétenue sur un matelas au sol depuis quinze jours environ ! Comme cette petite dame se contente de se confier discrètement à l’aumônière et de pleurer en silence, ce n’est pas prêt de bouger.

Je me suis moi-même retrouvée avec une codétenue au profil tout à fait contraire au mien : je suis ‘Assises’ et elle ‘Correctionnel’, j’ai pris quinze ans et elle deux mois, je devrais être en centre de détention mais je suis en attente d’un passage au centre national d’évaluation. Elle pense que ‘les personnes comme moi’ méritent la peine de mort… Elle a 21 ans et c’est une vraie pile, moi j’en ai 34 et je suis très posée, très calme, je n’ai jamais eu un seul compte rendu d’incident en bientôt cinq ans de détention. Et je suis auxiliaire d’étage depuis quatre ans. Pour toutes ces raisons, je suis censée pouvoir bénéficier d’une cellule seule – ce qui avait toujours été le cas depuis trois ans, mais là c’est la troisième fois qu’on me double. Je ne fais que déménager, je ne suis quand même pas un pion ! On a voulu me doubler une autre fois mais j’ai refusé : j’ai dit que je ne bougerai pas de la cellule, qu’ils n’avaient qu’à me mettre au QD [quartier disciplinaire]. Et du coup le lieutenant a trouvé une autre solution en cinq minutes. Ils choisissent toujours la facilité : ils imposent à celles qui ne disent rien, celles qui sont équilibrées et qui ne font pas de crises. La bonne conduite ne paie pas toujours en détention !

On nous dit que tout ça est très provisoire. Mais le provisoire qui dure, on ne connaît que trop… Ce lundi – car il y a encore eu une arrivante ce midi – nous voilà à 28 femmes pour 22 places. Ils ont choisi de faire une quatrième triplette dans une cellule où l’une des détenues est en grève de la faim depuis onze jours car elle réclame une cellule seule. »

— Personne détenue dans une maison d’arrêt pour femmes, extraits d’un courrier reçu le 13 juillet 2017


avatar
Tatie
V.I.P.
V.I.P.

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 16587
Réputation : 349
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Vidéo] prisons de femmes : l'enfer au féminin

Message  Tatie le Mer 11 Oct 2017, 09:30

Personne non plus? mieux vaut s’intéresser aux petits cœurs sur les lettres...
avatar
Tatie
V.I.P.
V.I.P.

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 16587
Réputation : 349
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Vidéo] prisons de femmes : l'enfer au féminin

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum