Forum Prison
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 8 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 7 Invités :: 2 Moteurs de recherche

mimi93

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 335 le Dim 18 Jan 2015, 19:14
Les posteurs les plus actifs de la semaine
Tatie
 
Fred
 
mimi93
 
safyna
 
ziano fils de pute
 
Sassou1008
 
Coralie1234
 
Icourage
 
ziano
 
loudie
 


[Discussion] distribution des medocs

Aller en bas

[Discussion] distribution des medocs

Message  Tatie le Jeu 09 Nov 2017, 10:59

extrait d'un article suite à un suicide

Certains détenus sont suivis par le SMPR (service médico-psychologique régional) et une commission prévention suicide se réunit tous les 15 jours. Là, il est décidé de placer certains détenus sous surveillance particulière. Ainsi, nous assurons des rondes la nuit et nous avons une vigilance spéciale de ces personnes qui sont soit suicidaires, soit fragiles, soit toxicomanes. Or, on leur donne leur traitement médicaments pour 2, 3 voire 4 jours à l’avance, si il y a un jour férié en plus du week-end, et ils sont susceptibles de mettre fin à leurs jours avec ces doses-là. C’est presque une incitation pour des gens qui sont dépendants et peuvent céder à la tentation de tout prendre d’un coup.

que pensez-vous de cela?
comment pourrait-on organiser autrement cette distribution?
que savez-vous des trafics organisés autour de ces médocs?

avez-vous quelques chose à dire?
avatar
Tatie
V.I.P.
V.I.P.

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 17336
Réputation : 366
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Discussion] distribution des medocs

Message  Bibou le Ven 10 Nov 2017, 22:32

Je sais que le domaine de la prison est un endroit particulier, à part du reste du monde, et qu'il peut difficilement s'organiser une surveillance ou un suivi particulier par rapport à ce genre de cas. Je n'ai jamais mis les pieds dans une prison et mon compagnon n'y est que depuis quelques jours mais ayant été enfermé contre mon gré dans un centre de santé (qui ne touchait pas au domaine de la psychologie), on peut parfois ressentir ce manque de liberté, cette sensation d'être observée 24H sur 24, et en venir à des idées de suicide... Dans le centre où j'étais, quand c'était le cas, ce n'était non pas le corps médical qui intervenait (pas tout de suite du moins) mais un patient... Quelqu'un qui était plus ou moins proche de la personne en détresse, qui prêtait plus attention à lui, pour discuter, s'entraider... Ca permettait de ne pas se sentir encore plus oppresser par notre environnement. Des fois, cela aidait grandement au problème, des fois non, tout dépendait des personnes, de leurs états etc...
Je pense que ce genre de chose pourrait être amené en prison, si un détenu émet des signes de dépression sévère, suicidaires, qu'un autre détenu avec qui il a créé des "liens", quelqu'un d'une association ou autre soit un petit plus présent pour cette personne... (il est bien beau de rêver comme on dit, je sais que c'est compliqué, je sais qu'il y a très peu de moyen donné...)

En ce qui concerne les médicaments en eux même, je ne vois pas trop de solution, mis à part des personnes de garde pour pouvoir s'occuper des traitements etc. durant les week ends et jours fériés... Car bien évidemment, que cela soit pour les personnes à tendance suicidaire ou pour les toxicomanes, leurs donner plusieurs jours à la fois d'un traitement, c'est un peu comme leur donner la corde pour qu'ils se pendent...

Bibou
Nouveau Membre
Nouveau Membre

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 10
Réputation : 0
Age : 27
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

[Discussion] distribution des medocs

Message  Atipika le Sam 11 Nov 2017, 12:26

Bonjour je sais qu'en tout cas, dans les 2 prisons où a "séjourné" ma compagne les trafics de médicaments allaient bon train. Mon amie a toute une collection de petits cachets de couleurs différentes, elle-même ne sait des fois plus de quel médoc il s'agit. Et quand elle a un coup de blues par exemple elle se fait un petit cocktail sans trop savoir ce que ça va donner.
Personnellement ça me fait évidemment très peur car il peut vite arriver des catastrophes avec des médicaments parfois très forts. Sans même que ce soit un suicide voulu, un accident est vite arrivé...
Je ne comprends pas qu'il n'y ait pas plus de surveillance de ce côté là, une distribution quotidienne déjà et une vérification de la prise ou non du traitement.
C'est sûr que ça demanderait plus de temps, de personnels mais ça assurerait un peu plus la sécurité des détenu(e)s qui, pour la plupart sont quand même censé(e)s ressortir un jour, et si ça pouvait ne pas être devenu des zombies avec des addictions en plus (je parle de ma compagne) ça serait déjà ça...
avatar
Atipika
V.I.P.
V.I.P.

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 958
Réputation : 21
Age : 44
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Discussion] distribution des medocs

Message  Mehdigwen le Sam 11 Nov 2017, 20:40

Est-ce que des soins sont réellement apportés quand on se contente de donner que des cachets ? (c'est valable aussi hors prison) et en effet c'est une incitation pour une personne dépendante à tout prendre d'un coup.
Bien souvent ces personnes n'ont pas uniquement besoin de cachets mais d'une prise en charge qui ne peut se faire en prison, certainement plus dans les UHSA (les "hôpitaux-prisons) qui peuvent permettre des soins thérapeutiques (ateliers, repas collectifs, groupe de paroles....)
Bibou a écrit:si un détenu émet des signes de dépression sévère, suicidaires, qu'un autre détenu avec qui il a créé des "liens", quelqu'un d'une association ou autre soit un petit plus présent pour cette personne...
: ce que tu évoques ressemble un peu au codétenu de soutien : si ça t'intéresse, voici un lien qui en parle : http://forum-prison.forumactif.com/t31949-info-discussion-les-co-detenus-de-soutien

Pour la distribution des médicaments, elle devrait être quotidienne, faite par un infirmier qui aurait du temps pour discuter un peu avec les personnes, voir comment va le moral .... (ça serait mieux que rien)

A la M.A où est mon proche, suite à une visite des contrôleurs, il a été demandé que les cachets soient donnés en main propre à la personne par un infirmier : maintenant c'est fait quasiment tout le temps (mais pas le dimanche et il arrive que la personne ne soit pas dans sa cellule, c'est alors le surveillant qui gère ...).
Lors de fouilles de cellule, des quantités importantes de médicaments avaient été trouvées : il a alors été demandé aux médecins d'être plus attentifs à leurs prescriptions.

Bien que mon ami soit suivi régulièrement par les psy, qu'il sait pertinemment que le valium ne lui convient pas du tout, quand les angoisses prennent le dessus (audiences ...), il se débrouille pour en "trouver" 3-4. Après il paye les conséquences psychologiques (pétage de plombs), plus les conséquences des bidouilles pour s'en procurer : étant toujours en attente pour travailler, l'argent qu'il a lui sert juste pour le tabac et le café. Une fois il a demandé un survêtement de marque (lui qui ne met pas de vêtements de marque) et pas à sa taille (je ne lui ai pas déposé, lui ai expliqué pourquoi tout en espérant que ça ne lui occasionne pas trop de problème)

Le trafic de médicaments, ça doit être un moyen pour certains de se faire de "l'argent", de se procurer du tabac, des objets ....
Ca doit générer bien des tensions, des conflits .... en plus des problèmes de santé.

Mehdigwen
V.I.P.
V.I.P.

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 515
Réputation : 22
Age : 49
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Discussion] distribution des medocs

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum