Forum Prison
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 6 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 6 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 335 le Dim 18 Jan 2015, 19:14
Les posteurs les plus actifs de la semaine
Atipika
 
Tatie
 
Coralie1234
 
Lyssia.m
 
Mva44
 
patou78
 
MEÏSSANE
 
Nana0610
 
Lalalilou
 
Mabrek
 


[Nos témoignages]Un proche détenu à l'hôpital

Aller en bas

[Nos témoignages]Un proche détenu à l'hôpital

Message  Atipika le Jeu 01 Fév 2018, 11:41

Bonjour, comme on peut être malade en liberté, ça peut nous arriver en détention.


Votre proche a t'il déjà été dans un UHSI, UHSA, EPNSF ou même un hôpital "classique" pour subir une opération ou se faire soigner ?
Quel a été son ressenti sur ses soins? Pense-t'il/elle qu'il/elle aurait été mieux soigné(e) en dehors du système carcéral ou n'a-t 'il/vu aucune différence?
A-t' il/elle rapidement pu avoir des nouvelles de ses proches et inversement ou cela a-t 'il été compliqué?
En règle général que pensez-vous déjà des simples soins apportés en détention? Quand votre proche se plaint d'une douleur ou autre est-il/elle rapidement pris(e) en charge ou doit-il/elle attendre plusieurs jours?


En gros venez donner votre avis sur la détention et les soins médicaux, merci.
avatar
Atipika
V.I.P.
V.I.P.

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 905
Réputation : 21
Age : 43
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

[Nos témoignages]Un proche détenu à l'hôpital

Message  Atipika le Jeu 01 Fév 2018, 12:14

Alors je commence, après de multiples examens plus ou moins bien réalisés (je me rappelle de son 1er examen cardiaque où elle devait porter un boitier relié à des ventouses sur son corps qui prenaient ses battement cardiaques sur 48h, c'est elle qui au bout de 3 jours avait enlevé les ventouses et demandé à rendre le boitier car le SMPR l'avait "oubliée"), les médecins ont décelé un risque élevé de rupture d'anévrisme au niveau de l'aorte et après plusieurs transferts médicaux à l'hôpital de la Pitié Salpêtrière (qui s'occupe de toutes les interventions graves des prisons d'Ile-de France), la chirurgienne a décidé d'opérer.
Il y a eu quelques péripéties dues aux blocages des prisons qui empêchaient même les extractions médicales urgentes, la chirurgienne l'a attendue 2 jours, son bistouri à la main (ou presque..) puis l'opération a eu lieu.
Et depuis plus de nouvelles ou presque. Le jour de l'opération j'ai mis des heures à savoir si elle était en vie ou morte et c'est la seule info qu'on a bien voulu me donner.
Heureusement une des sœurs de ma compagne est médecin et a réussi le soir même à savoir ce qu'elle avait exactement eu mais depuis plus rien.
Quand on appelait le service cardio ils n'ont pas le droit de donner des renseignements sur des détenus, ils nous disaient d'appeler Fresnes qui n'a jamais répondu et pourtant nous avons appelé des centaines de fois.
Elle a été transférée hier en UHCI et là ça se débloque enfin, un gradé très gentil m'a appelée pour me prévenir qu'on pourrait la voir lundi, enfin!
D'un point de vue plus général je me dis que si on n'avait pas eu de médecin dans la famille on ne saurait même pas l'opération qu'elle a eu.
C'est quand même cruel de laisser des parents, des frères et sœurs, des maris ou des femmes sans aucune nouvelle de leur proche sous prétexte qu'il/elle est détenu(e).
Il me semble que ce sont tout de même des êtres humains...
Elle a été opérée le 23.01, on a des nouvelles le 30.01! Et on va pouvoir la voir le 05.02.
J'attends de la voir pour savoir comment elle a vécu ça de son côté, en tant que détenue et je ferai un post en son nom.
avatar
Atipika
V.I.P.
V.I.P.

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 905
Réputation : 21
Age : 43
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nos témoignages]Un proche détenu à l'hôpital

Message  Atipika le Jeu 08 Fév 2018, 14:02

Le traitement que ma compagne a subit en cardiologie durant la semaine de l'opération est une honte, elle a été humiliée et méprisée plus d'une fois. Elle s'est réveillée de son opération intubée et en manque car les infirmières avaient oublié de lui donner son traitement de substitution depuis 2 jours, or le manque fait vomir, ce qui fait qu'elle était en train de s'étouffer avec ses tubes dans la gorge. Elle était surveillée 24h/24 par 2 policiers ou gendarmes même pendant l'opération. C'est vrai que c'est courant de s'enfuir avec son cœur arrêté dans une main, ses côtes ouvertes en 2 et qui plus est endormie...Il pourrait quand même adapter le règlement en fonction de la dangerosité du patient et du risque réel d'évasion...Les gardiens lui ont interdit de fermer la porte des toilettes et eux-mêmes laissant la porte grande ouverte je vous laisse imaginer le degré d'intimité...Sans parler du fait qu'elle ne pouvait se lever seule et que les 2 gardiens avaient enroulé le cable de la sonnette pour empêcher qu'elle se suicide. Elle a donc du se trainer jusqu'à son lit en tenant ses perfs, ses drains, etc et sans tomber!
Au bout d'1 semaine elle a été transférée en service détention de l'hôpital où c'était plus humain et où elle ressentait beaucoup moins de mépris.
Et aujourd'hui on apprend par hasard qu'elle a été transférée à l'hôpital de Fresnes, sans qu'aucun de nous ne soit prévenu bien sûr....
Qu'elle ait fait des conneries oui, qu'elle paye sa dette oui, qu'elle soit traitée comme un paquet encombrant sans famille voire maltraitée je ne suis pas d'accord!
La France le pays des droits de l'Homme bah c'était il y a bien longtemps...
avatar
Atipika
V.I.P.
V.I.P.

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 905
Réputation : 21
Age : 43
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nos témoignages]Un proche détenu à l'hôpital

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum