Forum Prison
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 5 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 5 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 335 le Dim 18 Jan 2015, 19:14
Les posteurs les plus actifs de la semaine
clarisse56
 
Tatie
 
Fred
 
mimi93
 
Sofia3434
 
lilisanslui
 
Mayalouna
 


[Témoignage]Libre après 40 ans de prison, la nouvelle vie de Michel

Aller en bas

[Témoignage]Libre après 40 ans de prison, la nouvelle vie de Michel

Message  Tatie le Sam 21 Juil 2018, 09:33

Le 1er juin, Michel C, 67 ans dont quarante en prison, est sorti du centre de détention de Bapaume (sud Arrageois) où il était incarcéré depuis le début des années 1990. Depuis, cet homme réside dans un centre d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) situé dans le Val-d’Oise, qui a d’ailleurs lutté pour l’accueillir.
À quoi ressemble la vie d’un homme qui a passé quarante ans de prison ?
Nous l’avons rencontré en exclusivité.


 
Le 1er juin, l’ancien détenu de Bapaume, numéro d’écrou 7147, est sorti de prison après quarante ans, sept mois et cinq jours de détention, ce qui faisait de lui l’un des plus anciens détenus de France.

En 1977, il avait été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité *****. Un homme oublié depuis, sorti de la pénombre fin août 2016 quand Joël, un de ses anciens codétenus, est venu informer La Voix du Nord de sa situation.


En ce 12 juillet, Michel C a ce large sourire scotché aux lèvres, que son avocat Éric Morain avait tant dépeint. Il s’est coupé les cheveux la veille, a rasé sa barbe blanche. Robinson Crusoe n’est plus. Il a son œil rieur, mais les 14 827 jours en prison, durant lesquels il a fait un AVC, ont laissé des traces. Il peine à respirer, à parler, à mâcher. Il marche difficilement, ses pieds sont en piteux état. Il n’entend pas très bien. Il devrait prochainement passer une batterie d’examens afin de porter des lunettes, un dentier et sans doute un appareil auditif.

Le même jogging qu’en prison
Michel Cardon n’est pas très bavard. Il faut élever la voix pour qu’il redresse la tête. Son regard fixe son pantalon de jogging, celui qu’il portait toujours en prison. Il cherche ses mots, les sons sortent de lèvres fatiguées. Il ne répond pas toujours, mais comprend ce qui se passe et se dit autour de lui. De légers pouffements en témoignent. Le week-end précédant notre rencontre, il a été accompagné à Trouville (Normandie). Il n’a pas voulu se baigner.


Après nous avoir dit «  merci  » pour l’article qui l’a fait sortir de l’oubli, Michel Cardon se renferme. Ceux qui l’accompagnent au quotidien en disent davantage sur cet homme taiseux. «  C’est un couche-tôt qui préfère regarder seul la télévision, le soir, écouter la radio, jamais avec les autres dans la salle commune  » glisse le chef du service éducatif du CHRS. Alors qu’il pourrait se promener davantage, l’ancien détenu « effectue le même petit parcours ». Tous les jours. Pour finir sur le perron et fumer. Difficile d’élargir son espace vital quand on a vécu entre quatre murs. La prison rétrécit la distance, modifie le rapport au temps. À tel point qu’il dit avoir passé quatre ans à Bapaume alors qu’il y était incarcéré depuis plus de vingt ans.

« J’y croyais, mais pas si vite »
Quand on lui demande s’il pensait sortir un jour, Michel Cardon a cette réponse étonnante : «  J’y croyais, mais pas si vite  ». Sans que l’on sache s’il a été surpris du temps qu’a mis son avocat pour l’arracher de la prison (près de deux ans tout de même). «  Chaque jour suivant l’autre de la même manière, tout se mélange dans une espèce de bulle  », analyse Éric Morain.

L’avocat reste marqué par une image. Après quelques minutes de route, le jour de la sortie de prison, il s’est arrêté avec Michel C dans une station-service : «  Il y avait un car avec des enfants. Il observait. Il était là, au milieu de cette vie, d’enfants pleins de vie. Il n’avait pas vu d’enfants depuis des années  ». Le choc de deux mondes.

« Pas besoin d’un fils comme ça… »
Le regard de Michel Cse durcit parfois. Comme lorsqu’on évoque son fils, qui aurait tenté de le contacter à sa sortie. «  Pas besoin d’un fils comme ça… » lâche-t-il. Ce dernier lui aurait demandé de l’argent. «  Je lui ai envoyé 200  € ». Un fils qui n’est jamais venu le voir en prison.

Fin d’après-midi. Il est temps de partir. Michel Cardon rentre par la baie vitrée. On devrait prochainement enlever les scotchs blancs collés au sol, qui lui permettaient de s’orienter et de retrouver sa chambre. Un pas après l’autre, Michel C apprivoise la liberté

la voix du nord-18-07-18
avatar
Tatie
V.I.P.
V.I.P.

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 17381
Réputation : 366
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Témoignage]Libre après 40 ans de prison, la nouvelle vie de Michel

Message  Tatie le Sam 21 Juil 2018, 09:37

on avait évoqué Michel dans ce lien là :
http://forum-prison.forumactif.com/t32326-temoignagedans-le-quotidien-des-detenus-condamnes-a-la-perpetuite

on voit bien que rien n'est simple, que les séquelles sont énormes!
il vieillit difficilement mais au moins il est libre !

son histoire redonne à reflechir sur les longues peines et le vieillissement des personnes détenues.
Bonne chance pour la suite à Michel.
avatar
Tatie
V.I.P.
V.I.P.

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 17381
Réputation : 366
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Témoignage]Libre après 40 ans de prison, la nouvelle vie de Michel

Message  mimi93 le Sam 21 Juil 2018, 23:55

tu es libre michel;apres ces longues annees,c'est difficile;mais doucement,tu vas réapprendre la vie à l'extérieur et j'espère à l'aimer;

mimi93
Habitué(e)
Habitué(e)

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 208
Réputation : 5
Age : 43
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Témoignage]Libre après 40 ans de prison, la nouvelle vie de Michel

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum