Forum Prison
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 5 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 5 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 335 le Dim 18 Jan 2015, 19:14
Les posteurs les plus actifs de la semaine
Atipika
 
Tatie
 
Coralie1234
 
Lyssia.m
 
Mva44
 
patou78
 
MEÏSSANE
 
Nana0610
 
Lalalilou
 
Mabrek
 


[Discussion/Débat] La condition de "proche de détenu(e)

Aller en bas

[Discussion/Débat] La condition de "proche de détenu(e)

Message  Atipika le Sam 01 Sep 2018, 12:32

Like a Star @ heaven  Bonjour!  Like a Star @ heaven

Quand on se retrouve dans la situation d'avoir un(e) proche en détention toute une série de conséquences, souvent très stressantes au début, s'imposent brutalement. J'ai l'impression que l'on ne parle peut-être pas assez de ce que peuvent endurer les mères, les conjoint(e)s, les enfants, etc... surtout quand l'incarcération plonge cette personne dans une solitude souvent difficile à exprimer aux autres.

Avez-vous envie de parler de vos difficultés au quotidien?
Pouvez-vous en parler à votre proche détenu(e) ou pas? Ou à votre entourage?
Quelles sont les réactions dans les 2 cas ci-dessus? Trouvez-vous de l'écoute ou plutôt avez-vous l'impression d'être "mal placé(e) pour vous plaindre alors que quand-même vous vous êtes libre!"?


Si vous en éprouvez l'envie n'hésitez pas à répondre à ce post et à partager vos opinions, sans tomber non plus dans des lamentations sans fin afin de ne pas provoquer plus de cas de dépression parmi tous les inscrit(e)s du forum, merci…  Smile
avatar
Atipika
V.I.P.
V.I.P.

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 905
Réputation : 21
Age : 43
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Discussion/Débat] La condition de "proche de détenu(e)

Message  Unique le Sam 01 Sep 2018, 16:51

Bonjour, pour ma part j'ai eu du mal à réaliser au départ. puis l attentes de nouvelles m'ont fait prendre conscience que j'avais plus mes propres décisions, que tout dépendait désormais de la prison. J'ai été comme dans un état second pendant plusieurs semaines.vivre en parallèle des murs. Enfin le 1 er appel, les courriers, les nouvelles sont bonnes ou moins bonnes. Puis ont finis par s'y faire, à trouver ses repères, ses marques parmis le monde carcéral.4 mois après, l'attente de l appel et devenu une habitude, du courrier et de tout le reste.. Avocat, démarches extérieures /intérieurs. Tout réorganisé l emploi du temp en fonction de la prison.je me suis sentie bien seule à tout supporté. Les proches, je pense qu'ils essaient de soutenir mais s'y prennent très mal. Je n'est pas voulu lui parler de toutes les difficultés rencontrés dans les débuts, par contre je lui es fait une lettre que je lui donnerai à la sortie. Pour ce qui est de "ma liberté" si ont peu appelé ça comme ça.. Il me l'a beaucoups reprocher, jusqu'à ce qu'une grosse dispute éclate.
Heureusement, j était déjà inscrite ici et j'ai eu des conseils pour géré au mieux. Depuis, ça n'est plus arrivé par ce que je prend du recul à ses sots d humeur.ses attaques indirect mais qu'il exprime à sa façon.je ne parle pas de la détention avec mes proches, ni avec personnes à par ici. Aujourd'hui je peu dire que ça va. J attend et je fait avec.
avatar
Unique
Habitué(e)
Habitué(e)

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 145
Réputation : 6
Age : 33
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Discussion/Débat] La condition de "proche de détenu(e)

Message  Atipika le Dim 02 Sep 2018, 18:47

Bonjour, en effet il faut tout organiser, tout gérer afin que le quotidien (dans le cas où on partageait ce dernier avec le/la détenu(e)), reprenne un semblant de "normalité". Je suppose que c'est encore plus indispensable quand un homme ou une femme se retrouve seul(e) avec des enfants.
Je trouve difficile de se placer, que ce soit par rapport à son/sa proche, par rapport à la famille ou aux amis, etc.. au niveau de notre légitimité à nous plaindre de quoique ce soit. Comme si le fait d'être libre nous interdisait un "droit" à la souffrance puisque c'est "forcément pire" pour celui ou celle qui est incarcéré(e).
Alors qu'on se retrouve bien souvent à gérer tout un tas de soucis qui découlent de l'incarcération et dont la plupart des gens qui nous entourent n'ont pas la moindre idée.
Après il faut reconnaître que c'est un choix de notre part, dans la mesure où la décision d'accompagner ou non quelqu'un tout au long de sa détention nous appartient et que rien ne nous y oblige.
avatar
Atipika
V.I.P.
V.I.P.

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 905
Réputation : 21
Age : 43
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Discussion/Débat] La condition de "proche de détenu(e)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum