Forum Prison
Derniers sujets
» Les superstitions.
par Fred Hier à 14:00

» joka1940 : Petite présentation.
par Fred Hier à 13:58

» [Débat] comment fêtez vous la fête de pères ?
par Fred Hier à 10:59

» [Débat] le sens de la peine.
par Fred Sam 15 Juin 2019, 19:33

» [Réflexion de Pénaliste]
par Fred Sam 15 Juin 2019, 16:47

» [Discussion] Accueillir chez sois son proche sous bracelet.
par Fred Mer 12 Juin 2019, 13:19

» Présentation
par Appoline55200 Mer 12 Juin 2019, 11:47

» lisamc : question portique parloir.
par Sophie 35 Mar 11 Juin 2019, 12:48

» lisamc : Ma petite présentation
par Fred Mar 11 Juin 2019, 03:46

» Leotigra : présentation et question Mon fils de 20 ans incarcéré
par mimi93 Lun 10 Juin 2019, 19:49

» Laura.Prqt : Recherche de témoignages.
par Laura.prqt Lun 10 Juin 2019, 17:57

» Remise de peine RPS
par Kabreizh Sam 08 Juin 2019, 08:34

» lucasch : présentation et Première incarcération
par Fred Jeu 06 Juin 2019, 20:58

» Presentation
par Fred Jeu 06 Juin 2019, 00:37

» [Visite Surprise] EPM Porcheville.
par Fred Mer 05 Juin 2019, 23:01

» CATAEL : Ma Présentation et Mise à jour de nos Données
par mimi93 Mer 05 Juin 2019, 00:02

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 335 le Dim 18 Jan 2015, 19:14
Les posteurs les plus actifs de la semaine

[Poésie] L'évadé ou le temps de vivre.

Aller en bas

[Poésie] L'évadé ou le temps de vivre. Empty [Poésie] L'évadé ou le temps de vivre.

Message  Fred le Mer 22 Mai 2019, 14:21

Il a dévalé la colline.
Ses pieds faisaient rouler des pierres.
Là-haut, entre les quatre murs,
La sirène chantait sans joie.
Il respirait l'odeur des arbres,
Il respirait de tout son corps.
La lumière l'accompagnait et lui faisait danser son ombre.
Pourvu qu'il me laisse le temps...
Il sautait à travers les herbes.
Il a cueilli deux feuilles jaunes gorgées de sève et de soleil.
Les canons d'acier bleu crachaient de courtes flammes de feu sec.
Pourvu qu'il me laisse le temps...
Il est arrivé près de l'eau, il y a plongé son visage.
Il riait de joie! Il a bu.
Pourvu qu'il me laisse le temps...
Il s'est relevé pour sauter
Pourvu qu'il me laisse le temps...
Une abeille de cuivre chaud l'a foudroyé sur l'autre rive.
Le sang et l'eau se sont mêlés
Il avait eu le temps de voir
Le temps de boire à ce ruisseau
Le temps de porter à sa bouche,
Deux feuilles gorgées de soleil.
Le temps de rire aux assassins,
Le temps d'atteindre l'autre rive,
Le temps de courir vers la femme.
Juste, le temps de vivre...

Boris Vian « L'évadé » ou « Le temps de vivre » écrit en 1954

_________________
semper fidelis, semper fortis, fluctuat nec mergitur.
Fred
Fred
Ancien(ne)
Ancien(ne)

Messages : 379
Réputation : 11
Age : 55
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum