Forum Prison
Derniers sujets
» Dada27 : Présentation et question permis de visite
par Dada27 Jeu 15 Aoû 2019, 17:20

» raux : présentations enfin plutôt question :Trajet de Orléans au centre pénitentiaire
par Raux Mer 14 Aoû 2019, 21:07

» [Partenariat-OIP] Breves de prisons : la réalité.
par Fred Lun 12 Aoû 2019, 14:22

» RomRom : Présentation et question
par Fred Dim 11 Aoû 2019, 17:59

» SouSou66 ; Présentation, femme de détenu longue peine
par Sousou66 Ven 09 Aoû 2019, 16:51

» [Discussion] Partir en Vacances quand son proche est en prison
par Sousou66 Ven 09 Aoû 2019, 13:22

» Motif retenue de courrier
par Fred Mer 07 Aoû 2019, 01:19

» Elisabeth555 : Présentation
par Fred Lun 05 Aoû 2019, 21:11

» A2k présentation et question permis de visite
par A2k Dim 04 Aoû 2019, 12:44

» Demande de parloir et uvf
par Saphir13 Dim 04 Aoû 2019, 06:50

» saphir13 : Ma Presentation
par Fred Sam 03 Aoû 2019, 15:34

» Myriam 42 : Présentation et question : Perte de courrier
par Fred Sam 03 Aoû 2019, 11:06

» sandrinejer
par Fred Mer 31 Juil 2019, 11:27

» [humeur du jour] exprimez vos humeurs, bonnes ou mauvaises
par Fred Mer 31 Juil 2019, 11:23

» sandrinejer
par Fred Mer 31 Juil 2019, 11:21

» Patydu60 : ma présentation et questions
par Fred Sam 27 Juil 2019, 17:31

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 335 le Dim 18 Jan 2015, 19:14
Les posteurs les plus actifs de la semaine


[Partenariat OIP] Surpopulation, insécurité, peu d'intimité... En prison, "l'enfermement est double la nuit"

Aller en bas

[Partenariat OIP] Surpopulation, insécurité, peu d'intimité... En prison, "l'enfermement est double la nuit" Empty [Partenariat OIP] Surpopulation, insécurité, peu d'intimité... En prison, "l'enfermement est double la nuit"

Message  Fred le Jeu 04 Juil 2019, 12:20

La nuit - qui couvre souvent une période allant de 18 à 7 heures - est propice aux angoisses et à l'insécurité pour les personnes privées de liberté, pointe un rapport.
"La nuit est toujours un moment particulier pour les personnes privées de liberté. Leurs droits à la sécurité, ou à l'hygiène sont encore moins bien respectés". Dans son rapport intitulé "La nuit dans les lieux de privation de liberté" et publié ce mercredi, la contrôleure générale des lieux de privation de liberté (CGLPL), Adeline Hazan, pointe du doigt de multiples dysfonctionnements et désagréments.  

Bruit, lumière, violences... "L'enfermement est double la nuit, avec un enfermement dans les cellules ou les chambres, mais aussi un enfermement dans la solitude et parfois dans les angoisses", souligne-t-elle auprès de L'Express. Son organisme effectue environ 150 visites par an, dont certaines du crépuscule aux petites heures du matin, dans les prisons, locaux de garde à vue, établissements de santé mentale, centres de rétention, geôles de tribunaux, ou encore centres éducatifs fermés.  

L'ancienne magistrate déplore que les problèmes d'équipement, de manque de moyens et d'effectifs soient forcément aggravés la nuit. Et cette période commence en fait tôt dans la journée, notamment en prison. "Dans la vie en liberté, ce moment est compris entre minuit à 7 heures du matin. Mais dans les lieux privatifs de liberté, la nuit peut commencer dès 18 heures, après le dîner et se terminer vers 7 heures", insiste Adeline Hazan. 

Risques d'insécurité et problèmes de santé
Parfois, dénonce le rapport, pendant plus de 12 heures des détenus n'ont ainsi aucun contact avec des gardiens. Une durée illégale, qui peut mettre à mal leur sécurité. "Il leur est souvent difficile d'appeler les surveillants, car leurs interphones sont en mauvais état. Ce qui est problématique quand ils ont des problèmes de santé et que les médecins ne peuvent pas être prévenus", souligne la contrôleure générale. Elle cite l'exemple d'un détenu mal en point qui s'est trouvé contraint d'appeler les pompiers avec le téléphone portable qu'il détenait illégalement dans sa cellule.  
Autre problème : "La nuit, les détenus des maisons d'arrêts, particulièrement confrontés à la surpopulation, font face à une augmentation des risques de tension dans les cellules." Lors des récents jours de canicule, dans certaines prisons, les températures des cellules dépassaient les 40 °C. "Ajoutez ces chaleurs à la promiscuité, cela augmente forcément leur mal-être", souligne Adeline Hazan.  
...

source le point.fr à lire ici
en attendant la suite de l'article.

_________________
semper fidelis, semper fortis, fluctuat nec mergitur.
Fred
Fred
Ancien(ne)
Ancien(ne)

Messages : 488
Réputation : 11
Age : 55
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

[Partenariat OIP] Surpopulation, insécurité, peu d'intimité... En prison, "l'enfermement est double la nuit" Empty Un risque de suicide plus élevé

Message  Fred le Mer 10 Juil 2019, 02:32

Un mal-être qui peut avoir des conséquences dramatiques. L'an passé, au moins 119 personnes se sont suicidées en prison et près de 60 % d'entre elles sont passées à l'acte le soir.  

"Le suicide est plus élevé la nuit, car il s'agit de moments où l'angoisse peut devenir insupportable, notamment en raison de l'absence d'activité, décrypte la contrôleure générale. Et même si certains détenus sont identifiés comme ayant un risque suicidaire, les rondes qui permettent leur suivi peuvent avoir l'effet inverse. On allume la lumière dans leur cellule, on les fait lever le bras pour voir s'ils dorment bien... Pour des gens qui ont déjà un sommeil perturbé, ce n'est pas la solution." 
Les troubles de l'endormissement, que les contrôleurs ont souvent constaté chez les personnes enfermées, conduisent régulièrement à l'usage de somnifères voire de stupéfiants. Une fois les portes fermées, le soir, leur trafic est plus fréquent, dénoncent-ils.

_________________
semper fidelis, semper fortis, fluctuat nec mergitur.
Fred
Fred
Ancien(ne)
Ancien(ne)

Messages : 488
Réputation : 11
Age : 55
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

[Partenariat OIP] Surpopulation, insécurité, peu d'intimité... En prison, "l'enfermement est double la nuit" Empty Une surpopulation endémique

Message  Fred le Mer 10 Juil 2019, 02:34

De jour comme de nuit, la surpopulation est l'un des aspects les plus problématiques de la vie en détention. "La journée, en maison d'arrêt, on constate que beaucoup de personnes détenues passent 22 heures sur 24 dans leur cellule. Elles sortent seulement pour aller en promenade et faire quelques activités, mais seul un quart des détenus travaillent", indique Adeline Hazan.  
Quand il s'agit de dormir, la situation devient bien plus compliquée, avec des conséquences directes sur le sommeil. Certains détenus sont contraints de poser leurs matelas à même le sol, prenant le risque de bloquer le passage pour leurs voisins de cellule qui voudraient utiliser les toilettes. D'autres alternent entre les nuits passées sur le sol et les autres dans un vrai lit.  
"Nous sommes trois pour à peine 9 m², (...) autant dire que pour la circulation en cellule, c'est compliqué. Souvent, on essaie de faire une rotation pour qu'une des trois personnes reste sur son lit", témoigne dans le rapport un détenu d'une maison d'arrêt du nord-ouest de la France. Afin de bénéficier quand même d'un sommier, certains utilisent aussi des armoires, qu'ils couchent sur le flanc, relate aussi l'enquête.  

Pour faire face à cette absence d'activité après 18 heures, le CGLPL a proposé aux différentes administrations des prisons ou hôpitaux psychiatriques d'organiser des activités le soir, "en conformité avec les impératifs de sécurité". Autre proposition : envisager d'étendre les horaires des parloirs, qui se terminent actuellement vers 17 ou 18 , après 20 heures. Mais la contrôleure n'est pas dupe. "Avec le manque d'effectifs actuel, c'est impossible". 

à suivre, peut être, en attendant n'hésitez pas à réagir.

_________________
semper fidelis, semper fortis, fluctuat nec mergitur.
Fred
Fred
Ancien(ne)
Ancien(ne)

Messages : 488
Réputation : 11
Age : 55
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

[Partenariat OIP] Surpopulation, insécurité, peu d'intimité... En prison, "l'enfermement est double la nuit" Empty Re: [Partenariat OIP] Surpopulation, insécurité, peu d'intimité... En prison, "l'enfermement est double la nuit"

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum