Forum Prison
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 0 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 0 Invité :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 335 le Dim 18 Jan 2015, 19:14
Les posteurs les plus actifs de la semaine
Tatie
 
Atipika
 
Bebou
 
alexiag
 
Friska02
 
mimi93
 


[Discussion] les parloirs vus de l'interieur

Aller en bas

[Discussion] les parloirs vus de l'interieur

Message  Tatie le Dim 30 Juil 2017, 11:35

le but de cette discussion est  de répondre à ces questions :





Les parloirs, on les attend avec impatience, d'ailleurs l'une des premieres choses que l'ont fait c'est de faire la demande de permis
on est plein de stress, avant, pendant et après
mais savons-nous comment cela est vécu par les détenu-es?

je citerais pour exemple ce passage d'un ex-détenu  qui faisait partie de nos membres il y a quelques années :


D’abord, on nous prévient, la veille, au plus tard, ou 2 jours avant que nous avons « parloir », mais nous ne savons pas qui viendra.
C’est souvent une surprise... mais, dans certains cas, cela peut poser problème, car parfois un détenu ne veut pas avoir de rencontre avec telle ou telle personne de son entourage. J’ai, parfois, été témoin de demi-tour, lors de l’apparition du visiteur...
Donc, l’heure du parloir est attendue (de plus, il faut être prêt, sur place, un quart d’heure avant)... pour certains, il y a toujours l’incertitude, viendra-t-elle, ne viendra-t-elle pas... Ici, c’est plus facile, il y a le téléphone, et, en conséquence, nous connaissons le visiteur, ne serait-ce que par déduction..., et le parloir « fantôme » (le visiteur ne vient pas) est plus rare, mais en Maison d’arrêt, c’était fréquent et j’ai souvenir de détenus qui, une fois sur 2, bénéficiaient d’un parloir « fantôme »... même s’ils s’y attendaient, c’était toujours un moment (retour) très pénible.
D’ailleurs, le retour, la séparation est toujours pénible, pour tout le monde, pour le visiteur trouvant le parloir trop court, pour le détenu qui, pendant quelques minutes, s’est échappé et qui se retrouve en prison avec de bonnes mais souvent aussi de mauvaises nouvelles « en tête ».
Je dirai que, pour tous les détenus, même pour celui qui ne le reconnait pas, le parloir est « une épreuve »...
On nous arrache à notre train-train, on nous replonge dans une vie (des problèmes) que nous avions presque oubliée, et on nous rejette dans un monde (la prison) qui nous est hostile.


et si vous avez lu le livre de Olivier Soz créateur de ce forum, il en parle aussi de ce parloir.

pensiez-vous que le parloir puisse être vécu comme une épreuve pour le proche qu'on visite?
à votre avis pour quelle raison?
votre proche a-t-il émis l'idée que vous ne veniez pas le voir? en avez-vous compris les raisons?
et vous les ancien-es détenu-es, presents sur le forum, pouvez-vous nous donner votre point de vue là-dessus?

merci de vos éventuelles participations


Dernière édition par Tatie le Jeu 18 Jan 2018, 14:44, édité 9 fois
avatar
Tatie
V.I.P.
V.I.P.

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 17076
Réputation : 363
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Discussion] les parloirs vus de l'interieur

Message  Lolotte29 le Mar 01 Aoû 2017, 08:47

C est la meilleure et la pire des choses :c est les retrouvailles et l'arrachement.Pour le détenu c est la joie de retrouver ses proches sa famille ,de parler de dehors de pouvoir discuter d avoir un contact physique,face à la personne on peut parler de tout pas comme dans les courriers on voit les émotions.Pour les visiteurs il y a la peur de sonner d avoir pas mis le bon vêtements combien de personne j ai vu ne pas rentrer à cause de ce détecteur puis tout le stress d avant ,d arriver bien à l heure qu' il nous arrive rien sur la route même le détenu y pense puis arrive le parloir, cette petite pièce minuscule qui nous comble tant de joie car je la partage avec mon mari,C est notre petite bulle où l on est enfermé.Puis viens la séparation toujours difficile,on a le coeur entre deux ,heureux de l avoir vu et triste qu il soit répartis.

Lolotte29
Membre actif
Membre actif

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 69
Réputation : 5
Age : 32
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Discussion] les parloirs vus de l'interieur

Message  Tatie le Mar 01 Aoû 2017, 11:37

si mon fils a accepté les parloirs à raison d'un par mois lors de sa preventive, en revanche quand il a été condamné, il n'a plus voulu
parce que ça nous faisait trop loin, qu'ils craignait pour nous trop de fatigue et de risque mais aussi et surtout parce qu'il disait que le retour de parloir était trop difficile à gérer. Il n'a pas voulu non plus faire la connaissance de son bébé pendant sa détention, il disait que ça n’était pas un endroit sain pour un nourrisson. Il préférait le téléphone, ça lui permettait d'avoir des nouvelles, de parler à l'oreille de sa fille pour qu'elle connaisse sa voix, mais sans avoir cette rupture visuelle et physique à la fin.
j'ai eu du mal à l'admettre mais j'ai fini par le comprendre

alors je comprends que d'autres détenu-es ne veuillent pas des parloirs, je comprends que ça peut être perturbant, que ça peut casser la routine dans laquelle ils se sont installés pour mieux vivre leur détention, qu'ils puissent se faire du soucis quand la route est longue pour le visiteur.
et puis, leur pose-t-on vraiment la question avant de savoir s'ils désirent nous voir? ça devrait être la premiere question à leur poser, tout en faisant la demande de permis rapidement, comme ça s'ils en ont envie tout est prêt et si ils ne veulent pas, on peut espérer qu'ils changent d'avis au cours du temps.
et puis tous les parloirs ne se passent pas bien alors oui, ça peut être une épreuve, pour le visité comme pour le visiteur. Avoir des craintes quand au bon déroulement peut générer un certain stress dont ils n'ont nul besoin.
avatar
Tatie
V.I.P.
V.I.P.

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 17076
Réputation : 363
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Discussion] les parloirs vus de l'interieur

Message  Tatie le Ven 15 Sep 2017, 12:38

certains membres ont eu récemment leur permis de parloirs

alors peut-être peuvent-ils répondre à cette discussion,

mais pour tous les autres aussi, c'est possible de répondre, ne serait-ce qu'à ça

pensiez-vous que le parloir puisse être vécu comme une épreuve pour le proche qu'on visite?
à votre avis pour quelle raison?
avatar
Tatie
V.I.P.
V.I.P.

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 17076
Réputation : 363
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Discussion] les parloirs vus de l'interieur

Message  Missa33150 le Ven 15 Sep 2017, 22:56

Bonsoir,

Je pense que cela peut être vécu comme une épreuve cela dépend des personnes aussi , je vais à mon premier Parloir mercredi , je sais que cela va être dur pour lui et pour moi d'autant plus que l'on y va à deux . Mais cela lui fera beaucoup de bien , cela va montrer que il n'est pas seul , ceux qui va être le plus difficile c'est de partir , mais il sais que il nous reverra , apres il faudra voir au fur et à mesure du temps pour voir ce que lui pense de ses visites ect

Missa33150
Membre actif
Membre actif

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 84
Réputation : 3
Age : 26
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Discussion] les parloirs vus de l'interieur

Message  Tatie le Sam 16 Sep 2017, 07:58

Missa33150 a écrit:Bonsoir,

Je pense que cela peut être vécu comme une épreuve cela dépend des personnes aussi ,

Bonjour, j’ai du mal formuler la question du depart ....

dans cette discussion, il est demandé d'expliquer pourquoi ça peut être une épreuve, si nous comprenons ce que dit cet ancien détenu.
avatar
Tatie
V.I.P.
V.I.P.

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 17076
Réputation : 363
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

le parloir

Message  fatoze le Dim 17 Sep 2017, 09:35

moi, j'ai eu mon permis pour mon ami et j'ai pris rendez-vous ce mardi. je n'ai jamais mis les pieds dans une prison et j'appréhende un peu
oui, c'est certainement une épreuve difficile pour eux car moments de retrouvailles et moments de séparation. On va être content de se revoir et il sera difficile de se quitter. Mais quand le détenu est demandeur, il nous faut être là pour le soutenir, voir qu'il n'est pas tout seul et aussi parler en tête à tête de choses qu'on ne peut évoquer par courrier. pour eux, le retour en cellule doit être bien difficile à vivre, je verrai à ma visite comment ça se passe et ce que lui a en dire.
Bonne journée

fatoze
Nouveau Membre
Nouveau Membre

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 16
Réputation : 2
Age : 50
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Discussion] les parloirs vus de l'interieur

Message  Mehdigwen le Dim 17 Sep 2017, 12:44

La crainte d'un parloir "fantôme" et la fin des parloirs, la séparation, le retour douloureux en cellule : je l'imaginais bien.
Par contre je ne savais pas qu'un détenu ne puisse pas savoir à l'avance qui vient le voir et qu'il arrive alors qu'il refuse de voir la personne (ça doit être bien violent pour les deux).
(pourquoi le détenu ne sait pas qui vient le voir ? le personnel a déjà trop de travail et pense aussi que le détenu est censé le savoir par ses proches ?)

Merci tatie pour ton partage, ça permet de comprendre qu'un détenu peut souhaiter ne pas avoir de parloir pour se préserver, préserver ses proches (je trouve courageux de la part de ton fils d'avoir su se positionner, de le dire aux proches, de faire le choix de ce qui est le mieux pour son enfant)

Tatie a écrit:et puis, leur pose-t-on vraiment la question avant de savoir s'ils désirent nous voir? ça devrait être la première question à leur poser
en effet ça peut sembler tellement évident que notre proche ait envie de nous voir qu'on ne pense pas à lui poser la question. Mais oui, c'est la moindre des choses.

Je ne peux pas avoir de parloir avec mon proche alors un ami (qui est aussi passé par la case "prison") a fait une demande de permis. Quand ça était évoqué deux fois avec mon proche, il a eu aucune réaction, aucun retour donc l'ami n'a pas continué les démarches.

Sans l'apport de cet ancien membre, non je n'imaginais pas que le parloir puisse être une telle épreuve pour le détenu. Maintenant je le comprends.

Mehdigwen
V.I.P.
V.I.P.

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 509
Réputation : 21
Age : 49
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Pour lui c est sa motivation

Message  Hopepow le Dim 17 Sep 2017, 13:19

Les parloirs pour mon homme c est son air frais, il attend ça avec impatience chaque fois nous sommes heureux de nous voir et profitons de chaque seconde. Il y a des parloirs plus difficiles que d autres selon les nouvelles a annoncer. Et je le sens rebooste a chaque fin de parloir même si la séparation est difficile ... Si je loupe un parloir a cause d un retard ou autre c est l inverse je sais qu il le vit très mal sur le moment.
Et il est très sélectif sur les parloirs. Il n accepte pas la visite de tous pour lui c est la famille le parloir .
avatar
Hopepow
Nouveau Membre
Nouveau Membre

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 37
Réputation : -1
Age : 42
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

» [Discussion] les parloirs vus de l'interieur

Message  Atipika le Lun 06 Nov 2017, 10:04

C'est vrai que pour les détenus ça doit être des fois sacrément angoissant de savoir que tu as 1 parloir mais de ne pas savoir avec qui. La moindre des choses serait au moins qu'on leur dise qui vient les voir! La fouille au départ du parloir du détenu est un moment angoissant je trouve même si on n'a rien amené, c'est le traitement en lui-même que je trouve angoissant. Et j'imagine que pour le ou la détenu(e) ça gâche un peu de ce moment d'intimité avec sa famille ou ses ami(e)s. Intimité déjà toute relative selon les matons ou les matonnes...Le retour en cellule doit être bien glauque j'imagine.
Difficile de savoir parfois ce que son proche ressent parfois....Difficile même parfois de savoir si ça lui a vraiment fait plaisir ou pas...
avatar
Atipika
V.I.P.
V.I.P.

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 746
Réputation : 17
Age : 43
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Discussion] les parloirs vus de l'interieur

Message  Mehdigwen le Mer 17 Jan 2018, 22:42

Ces derniers jours, des discussions par rapport aux parloirs réapparaissent (stress avant le premier parloir, les suspensions etc ...). Alors voici une discussion qui vous donnera l'envie de participer ????
Tatie a écrit:Les parloirs, on les attend avec impatience, d'ailleurs l'une des premieres choses que l'ont fait c'est de faire la demande de permis
on est plein de stress, avant, pendant et après
mais savons-nous comment cela est vécu par les détenu-es?

je citerais pour exemple ce passage d'un ex-détenu  qui faisait partie de nos membres il y a quelques années :


D’abord, on nous prévient, la veille, au plus tard, ou 2 jours avant que nous avons « parloir », mais nous ne savons pas qui viendra.
C’est souvent une surprise... mais, dans certains cas, cela peut poser problème, car parfois un détenu ne veut pas avoir de rencontre avec telle ou telle personne de son entourage. J’ai, parfois, été témoin de demi-tour, lors de l’apparition du visiteur...
Donc, l’heure du parloir est attendue (de plus, il faut être prêt, sur place, un quart d’heure avant)... pour certains, il y a toujours l’incertitude, viendra-t-elle, ne viendra-t-elle pas... Ici, c’est plus facile, il y a le téléphone, et, en conséquence, nous connaissons le visiteur, ne serait-ce que par déduction..., et le parloir « fantôme » (le visiteur ne vient pas) est plus rare, mais en Maison d’arrêt, c’était fréquent et j’ai souvenir de détenus qui, une fois sur 2, bénéficiaient d’un parloir « fantôme »... même s’ils s’y attendaient, c’était toujours un moment (retour) très pénible.
D’ailleurs, le retour, la séparation est toujours pénible, pour tout le monde, pour le visiteur trouvant le parloir trop court, pour le détenu qui, pendant quelques minutes, s’est échappé et qui se retrouve en prison avec de bonnes mais souvent aussi de mauvaises nouvelles « en tête ».
Je dirai que, pour tous les détenus, même pour celui qui ne le reconnait pas, le parloir est « une épreuve »...
On nous arrache à notre train-train, on nous replonge dans une vie (des problèmes) que nous avions presque oubliée, et on nous rejette dans un monde (la prison) qui nous est hostile.


et si vous avez lu le livre de Olivier Soz créateur de ce forum, il en parle aussi de ce parloir.

pensiez-vous que le parloir puisse être vécu comme une épreuve pour le proche qu'on visite?
à votre avis pour quelle raison?
votre proche a-t-il émis l'idée que vous ne veniez pas le voir? en avez-vous compris les raisons?
et vous les ancien-es détenu-es, presents sur le forum, pouvez-vous nous donner votre point de vue là-dessus?



merci de vos éventuelles participations

Mehdigwen
V.I.P.
V.I.P.

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 509
Réputation : 21
Age : 49
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Parloirs...

Message  Philoup le Jeu 18 Jan 2018, 10:29

Moi, je suis "visiteur". Je ne sais pas si il sait qui va venir, mais de toutes façons je suis le seul à venir. Il m'a dit qu'il n'aimait pas la "surprise", donc je lui dis à chaque parloir quel jour je reviens. Il dit que les dates, ça aide à donner de la structure au temps. (dans 5 jours, 4, 3..., j'ai un parloir...). Je lui annonce aussi des petites actions que je vais faire : "Mardi, je vais t'envoyer une photo de "x"... Tout ce qui permet de faire que chaque jour n'est pas le même que ceux qui l'entourent paraît l'aider à ne pas se noyer. Lui, de son côté, les jours de parloir (deux fois par mois) se "pomponne" : fringues nickel, rasé de prêt...

J'ai raté une fois un parloir (j'avais oublié ma pièce d'identité). C'est moi qui était en larmes et lui qui m'a consolé...

J'ai toujours beaucoup d'attente à chaque parloir. J'ai appris à ne pas lui poser de questions : il ne se passe rien en prison, donc il n'a rien à raconter de positif. Quelque chose qui se passe, c'est toujours une merde... un conflit, une bagarre, un coup de couteau, des histoires de clan. Il préfère gérer ça tout seul, éviter que je me fasse du souci. Il ne parvient pas à m'écrire, ce qui me désole. Mais il me dit qu'il n'y arrive pas. Qu'il n'a pas envie de me faire des promesses, qu'il en a trop fait... Il a envie de montrer qu'il a changé, pas de le dire...

Beaucoup de temps se passe au parloir à parler de menues choses de l'extérieur, et on parle beaucoup de ce qui va se passer quand il va sortir (on a la date sûre, puisque ses demandes d'aménagement de peine ont été refusées...).

Je lui amène des livres à chaque fois. Ces bouquins sont offerts par une libraire de la ville : il les lit et fait une note de lecture "trash" qu'elle publie dans sa boutique, en précisant qu'il s'agit d'un détenu... ça l'amuse et crée un lien avec l'extérieur. On travaille aussi à des recettes de cuisine qu'il peut réaliser dans sa cellule avec ses cantines...

Voilà, on essaie de mettre du nôtre pour rendre ces parloirs vivants. Mais quand on se retrouve, les familles de visiteurs, dans la salle d'attente, on évite de croiser nos regards de peur d'y lire les larmes qui sont dans le nôtre...

Philoup
Nouveau Membre
Nouveau Membre

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 23
Réputation : 2
Age : 63
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Discussion] les parloirs vus de l'interieur

Message  Tatie le Jeu 18 Jan 2018, 14:12

bonjour, merci de ce témoignage mais il ne répond pas vraiment aux questions posées au depart :

pensiez-vous que le parloir puisse être vécu comme une épreuve pour le proche qu'on visite?
à votre avis pour quelle raison?
votre proche a-t-il émis l'idée que vous ne veniez pas le voir? en avez-vous compris les raisons?
et vous les ancien-es détenuspresents sur le forum, pouvez-vous nous donner votre point de vue là-dessus?


suite au témoignage du détenu proposé pour ouvrir la discussion  :

D’abord, on nous prévient, la veille, au plus tard, ou 2 jours avant que nous avons « parloir », mais nous ne savons pas qui viendra.
C’est souvent une surprise... mais, dans certains cas, cela peut poser problème, car parfois un détenu ne veut pas avoir de rencontre avec telle ou telle personne de son entourage. J’ai, parfois, été témoin de demi-tour, lors de l’apparition du visiteur...
Donc, l’heure du parloir est attendue (de plus, il faut être prêt, sur place, un quart d’heure avant)... pour certains, il y a toujours l’incertitude, viendra-t-elle, ne viendra-t-elle pas... Ici, c’est plus facile, il y a le téléphone, et, en conséquence, nous connaissons le visiteur, ne serait-ce que par déduction..., et le parloir « fantôme » (le visiteur ne vient pas) est plus rare, mais en Maison d’arrêt, c’était fréquent et j’ai souvenir de détenus qui, une fois sur 2, bénéficiaient d’un parloir « fantôme »... même s’ils s’y attendaient, c’était toujours un moment (retour) très pénible.
D’ailleurs, le retour, la séparation est toujours pénible, pour tout le monde, pour le visiteur trouvant le parloir trop court, pour le détenu qui, pendant quelques minutes, s’est échappé et qui se retrouve en prison avec de bonnes mais souvent aussi de mauvaises nouvelles « en tête ».
Je dirai que, pour tous les détenus, même pour celui qui ne le reconnait pas, le parloir est « une épreuve »...
On nous arrache à notre train-train, on nous replonge dans une vie (des problèmes) que nous avions presque oubliée, et on nous rejette dans un monde (la prison) qui nous est hostile.



si les discussions proposées ne vous conviennent pas,  à vous d'en ouvrir d'autres plus proches de vos préoccupations
avatar
Tatie
V.I.P.
V.I.P.

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 17076
Réputation : 363
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Discussion] les parloirs vus de l'interieur

Message  Philoup le Jeu 18 Jan 2018, 15:12



Bon, je vais essayer de répondre (j'avais eu l'impression de le faire...), sauf à la troisième, par définition.

1) Oui ça peut être une épreuve, selon le caractère de la personne.
- Il peut ne pas souhaiter que les gens qu'il aime le voit dans cet univers dévalorisant ;
- Il peut craindre des reproches ;
- Il peut culpabiliser de la souffrance indirecte qu'il occasionne ;
- Il peut craindre qu'il lui soit posé des questions embarrassantes, alors qu'il a du mal à faire face à ses actes ;
- Il peut vouloir vivre son temps dans une "bulle" et ne pas avoir de contacts extérieurs ;
- Il peut souffrir du contact avec la liberté des autres qui le renvoie à sa propre incarcération ;
- Le visiter supposant des trajets longs de nuits, il peut angoisser de nous savoir sur la route et craindre des accidents ;
- ...

2) Mon fils m'a indiqué une fois que je n'étais pas obligé de faire le déplacement. Toujours ce souci de peser le moins possible. Il n'a jamais aucune demande à mon égard, mais accueille avec plaisir ce que je lui apporte (par exemple il ne demande jamais d'argent mais est heureux quand j'en mets sur son compte...).

Voilà, je ne me suis pas trop écarté du sujet ;-)

Philoup
Nouveau Membre
Nouveau Membre

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 23
Réputation : 2
Age : 63
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Discussion] les parloirs vus de l'interieur

Message  dada40 le Dim 11 Fév 2018, 13:39

Bonjour, pour moi sa a été une épreuve. Première fois dans une prison, l’attente , les portes, les bruits des clefs je doit avouer que pour moi sa a été dur dans le sens où tu connais pas ce qu’il va se passer... après quand tu le vois tu oublie tout pendant 45 minutes . C’est pas quelques choses de facile à vivre

Envoyé depuis l'appli Topic'it

dada40
Nouveau Membre
Nouveau Membre

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 2
Réputation : 0
Age : 31
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Discussion] les parloirs vus de l'interieur

Message  leina13 le Dim 11 Fév 2018, 18:53

Bonjour pour moi sa était une grande appréhension aucune connaissance dans ce domaine le premier parloir je l'ai tant attendu .....Enfin le jour J et la un peu perdue mais il y a eu d'autre famille pour me guider et après avoir tant appréhender ça c'est très bien passé une fois près de lui .La fin des 45 min est arrivé très vite surtout après 1 mois sans s'être vu ! Sa l'est d'autant plus pour le détenu ; mon mari attend ses parloirs avec impatience ainsi que moi et nos enfants c'est le seul moment où il y a le contact. Sa était difficile pour moi au début mais aujourd'hui cela va mieux .

leina13
Nouveau Membre
Nouveau Membre

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 3
Réputation : 0
Age : 30
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Discussion] les parloirs vus de l'interieur

Message  kali212 le Jeu 15 Mar 2018, 19:21

Pour mon proche ce n'est plus une épreuve, il est toujours content et de bonne humeur aux parloirs. Au début oui, il avait du mal car il ne voulait pas que ses proches viennent le voir dans ce genre d'endroit. Même s'il ne me le dit pas je pense que c'est encore une épreuve pour lui, et pour tous les détenus en général, de voir ses proches pendant 45 minutes ou 1h30 puis retourner dans son quotidien et être à nouveau coupé de l'extérieur...

kali212
Membre actif
Membre actif

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 76
Réputation : 1
Age : 22
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Discussion] les parloirs vus de l'interieur

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum