Forum Prison
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 5 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 5 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 335 le Dim 18 Jan 2015, 19:14
Les posteurs les plus actifs de la semaine
soucaina
 
Flr_ana
 
Gomes S
 


[Discussion] Enfants : comment vivent-ils les parloirs?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Discussion] Enfants : comment vivent-ils les parloirs?

Message  Tatie le Mer 09 Aoû 2017, 11:00

Certains d'entre nous amènent leurs enfants ou neveux, ou petits-enfants au parloir. Si le parloir est un lieu anxiogène pour les adultes, on peut penser qu’il en est de meme pour les enfants.

avez-vous hésité avant de les emmener?
ou était-ce une evidence?
est-ce à leurs demandes?
à la demande du détenu-e?
que vous dit l'enfant avant et après le parloir?
comment se comporte-t-il?
comment arrivez-vous à le faire patienter avant pendant et après?
qu'avez vous envie de nous faire partager à ce sujet?


et pour ceux qui n'ont pas d'enfants, qui peuvent en croiser au parloir, qu'en pensez-vous, avez-vous assister à des scènes qui vous ont touchées, énervées, auriez-vous amener des enfants au parloir?


merci de vos éventuelles participations
avatar
Tatie
V.I.P.
V.I.P.

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 15959
Réputation : 341
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

re: [Discussion] Enfants : comment vivent-ils les parloirs?

Message  Atipika le Mer 09 Aoû 2017, 16:13

Bonjour, je n'ai pas d'enfant mais si j'en avais un avec ma compagne je pense que je l'emmènerai la voir pour ne pas couper le lien. J'imagine qu'il faut trouver selon l'âge de l'enfant quoi et comment lui dire. Une amie à moi ment par exemple à son fils, qui adore ma compagne, en lui disant qu'elle est partie en vacances. Que ferait elle s'il s'agissait du père de son fils? La même chose je pense car elle trouve que 6 ans c'est trop jeune pour entendre parler de "ça"...Maintenant je ne juge pas car chacune(e) fait comme il veut mais moi, mon enfant, je lui expliquerais et je l'emmènerais voir mon amie (du moins s'il(elle) le souhaite). Compliqué de répondre quand on n'a pas d'enfant, compliqué de se projeter...
avatar
Atipika
Membre actif
Membre actif

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 87
Réputation : 7
Age : 42
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Discussion] Enfants : comment vivent-ils les parloirs?

Message  Tatie le Ven 11 Aoû 2017, 17:52

Pour alimenter ce débat, je vous propose cette interview :

Rencontre avec Anne Chicard, auteur de " Papa, la prison et moi "

Anne Chicard, pouvez-vous nous présenter votre ouvrage Papa, la prison et moi ?
Ce livre repose sur une problématique précise : continuer à assurer et à assumer son rôle de parent pendant une période de détention, c'est le défi auquel tout parent détenu se voit confronté. Papa, la prison et moi aborde avec respect et franchise cette thématique mal connue du grand public. Didactique, il utilise des mots qui se veulent justes, des mots qui correspondent à la situation que les enfants des parents détenus vivent. Partant de la description d'une journée type de parloir vécue par Elias, 8 ans, dont le papa est en prison, le texte, tiré de faits réels, permet sans détour de libérer la parole des parents détenus et de leurs enfants autour des problématiques qu'ils rencontrent.

Votre ouvrage traite de la relation parents/enfants. À qui s'adresse-t-il en priorité ?
Il s'adresse à tous, tant aux parents qu'à leurs enfants. En fait, en proposant un double niveau de lecture Papa, la prison et moi est à destination des enfants, des parents, et des professionnels et de toutes les personnes concernées ou intéressées par la thématique de la famille confrontée à l'épreuve de l'incarcération. Les illustrations simples et justes, réalisées par Cendrine Colle, qui est art thérapeute, incitent aux commentaires des grands comme des petits et laissent une porte ouverte sur l'imaginaire et la possibilité de s'identifier facilement. Ce livre parle vrai. Il mêle les émotions à la réalité de l'incarcération et de ses conséquences au sein de la famille. Il se veut une véritable invitation au dialogue intergénérationnel : à lire à quatre mains !

Quel regard portez-vous sur l'éducation des enfants ?

Détenus ou non, les parents se préoccupent en général de l'avenir de leur progéniture et, veulent le meilleur pour elle. Bien sûr, le parent parfait n'existe pas. Pour reprendre l'expression de Winnicott, chaque parent essaie d'être un parent « suffisamment bon » pour l'équilibre de ses enfants. Continuer à assurer l'éducation de ses enfants pour un parent détenu est certes difficile, mais reste tout à fait possible. Et même si certains parents détenus disent ne plus se sentir légitimes à exercer leur autorité parentale, d'autres y parviennent et veulent vraiment assumer leurs responsabilités de parent (rappel à l'ordre, aide aux devoirs, suivi de la scolarité, encouragements, valorisation de l'enfant…).

Quel message votre ouvrage veut-il faire passer ?
Qu'on peut être un parent incarcéré et être un parent « suffisamment bon » pour ses enfants.
Qu'il est possible de continuer à assurer son métier de parent tout en étant incarcéré.
Que le fait de commettre des infractions et d’exécuter les peines qui en résultent ont des conséquences pesantes sur la famille. Que le maintien des liens familiaux est un véritable facteur de prévention de la récidive dont l'ensemble de la société bénéficie. Qu'il y a une autre vie possible après la prison, avenir qu’il faut prendre le temps de préparer.

S'inspire-t-il d'expériences vécues ?
Oui, toutes les expériences vécues par Elias ainsi que ses réflexions correspondent à des situations dont j'ai pu avoir connaissance notamment via mes différentes expériences professionnelles.

S'agit-il de réflexions sur la société ?
Oui, absolument. Quelle société voulons-nous ? La société n'a-t-elle pas tout intérêt à favoriser le maintien de liens familiaux de qualité entre les parents détenus et leurs enfants au titre de la prévention de la récidive? Quel regard portons-nous sur les familles des détenus ? Quel accueil et quelle place voulons-nous leur accorder dans les prisons ?

Ecrirez-vous d'autres ouvrages de ce type ?
Oui, mes deux prochains ouvrages porteront sur les violences conjugales dont l'un sera dans le même esprit que Papa, la prison et moi.

Un dernier mot pour nos lecteurs ?

J'espère que mes ouvrages leur donneront envie de dialoguer encore plus, de se rapprocher des êtres qui comptent vraiment pour eux et d'échanger de manière constructive. J'espère aussi pouvoir échanger avec eux à partir de nos expériences respectives et qui sait, peut-être collaborer avec l'un d'entre eux à l'écriture d'un prochain livre…


avatar
Tatie
V.I.P.
V.I.P.

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 15959
Réputation : 341
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Discussion] Enfants : comment vivent-ils les parloirs?

Message  Mehdigwen le Dim 13 Aoû 2017, 12:04

J'ai juste amené une fois une maman et sa fille de 4 ans pour un parloir. En descendant de la voiture, la petite sautillait en chantonnant "je vais voir mon père, je vais voir mon père ...." Elle semblait toute contente et fière. Elle a l'habitude de venir à l'accueil famille et elle est partie immédiatement au coin "jeu". Sa maman l'amène une semaine sur deux. L'autre semaine c'est le frère de 8 ans. Lorsque personne ne peut la conduire, elle ne prend aucun des enfants car, avec les transports en commun, elle part à 6 heures et revient vers 16 heures. Elle explique que sa fille pleure quand elle ne peut pas venir au parloir et qu'elle réclame souvent son père.
Un jeune de 15 ans arrive aussi à l'accueil famille. Il vient voir son père. Ses parents sont séparés, c'est sa tante qui l'amène 1 fois par mois. La tante préfère que son neveu voit son père sans elle (elle vient voir son frère à d'autres moments) pour que père et fils puissent avoir un moment rien qu'à eux. C'est alors une personne de l'accueil famille qui accompagne le jeune au parloir. Il a apporté un cadeau, sur l'emballage il a écrit "pour papa" avec un coeur. On discute école, vacances .... puis c'est l'heure de partir au parloir.
La petite fille se résigne à laisser la poupée qu'elle voulait emmener avec elle au parloir.
1H30 après c'est le retour. La petite court vers moi pour un câlin (ça m'a surpris : elle ne me connaissait pas avant ce jour) (besoin d'un petit réconfort après la séparation ? besoin d'une pause avant de passer à autre chose ? ...). Nous échangeons quelques mots puis elle repart jouer avec la poupée qu'elle avait laissée le temps que sa maman se pose pour un café ....

Je n'ai pas de parloir et n'ai jamais mis un pied en prison : je ne connais donc "l'ambiance parloir" que par les dires des autres personnes, les témoignages ....
Difficile de savoir avec certitude ce que je ferais ....
Je pense que, quelque soit l'âge de l'enfant, aller voir son parent en prison n'est jamais anodin.
Je suppose qu'avec l'accord de la personne incarcérée, quelque soit l'âge de l'enfant (et avec son accord quand il est en âge de l'exprimer), j'amènerai un enfant au parloir (surtout si c'est son parent qui est incarcéré) pour le maintien des liens ....
Je pense que j'irai la première fois seule pour pouvoir ensuite expliquer, préparer au mieux ....
Visiblement l'organisation des parloirs est rarement faite pour favoriser la relation de l'enfant avec son parent et dans un tel cadre, 50 minutes (avec l'attente qu'il y a eu avant), ça peut être bien long pour un jeune enfant qui a besoin de bouger ....
Dans certaines prisons, aux parloirs, il y a des livres, des jeux .... sur place. Le fait que le parent puisse regarder un livre avec son enfant, partager un jeu .... peut permettre une relation meilleure, de partager un petit temps de vie concret ...

Mehdigwen
Habitué(e)
Habitué(e)

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 177
Réputation : 11
Age : 48
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Discussion] Enfants : comment vivent-ils les parloirs?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum