Forum Prison
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 5 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 5 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 335 le Dim 18 Jan 2015, 19:14
Les posteurs les plus actifs de la semaine
Atipika
 
Elodidie
 
Mafamilledabord
 
ano313
 
Coralie1234
 
Fleur d'espoir
 
clarisse56
 
Dama
 
Rachelrr
 


[Action] Journées Nationales Prisons 20-26 novembre 2017

Aller en bas

[Action] Journées Nationales Prisons 20-26 novembre 2017

Message  Tatie le Dim 01 Oct 2017, 12:00

Prison : Les oubliés de la société.


Thème

Le Groupe national de concertation prison (GNCP) propose d'organiser les échanges et les actions autour du thème de l'oubli de la prison et de ceux qui s'y trouvent.




La prison est souvent présentée comme une institution qui enferme une masse indistincte d’auteurs d'infractions, où l'absence de singularité demeure la règle. Or, les prisons sont remplies de personnes avec leurs histoires individuelles de femmes, de transgenres ou d’hommes, de personnes atteintes de pathologies, de jeunes ou de personnes âgées… Le monde pénitentiaire n’est cependant pas en mesure de prendre en compte ces individualités qui sont de ce fait souvent niées. Prises dans une masse, les personnes détenues ont du mal  à faire reconnaître leur histoire ; elles sont sans cesse ramenées à leur statut de condamné, sans considération pour le reste de leur vécu.
La société toute entière veut oublier la prison : ses murs et ses bâtiments, mais également les personnes qui y travaillent et celles qui y vivent. Ces dernières restent les oubliées d'une société qui ne veut plus les voir, quels que soit l'âge, la situation pénale ou le quantum de la peine. Reste ce constat : la société fait le choix de mettre ces personnes à l'écart. Oublier n’est pas un acte passif, c’est aussi un acte volontaire. La société déploie une grande énergie pour oublier ses prisons, sans se soucier de leur efficacité. Les moyens déployés pour la réinsertion des personnes, toutes destinées à revenir dans la société, ne sont malheureusement jamais prioritaires par rapport à la construction des lieux d'enfermement.
Les prisons sont remplies de ces oubliés, qui ne peuvent exercer leur liberté d’expression. Certains parmi eux le sont davantage et éprouvent ainsi plus de difficultés à faire valoir et appliquer leurs droits, entre ceux qui ne les connaissent pas et ceux qui n’expriment aucune demande (les étrangers ou les personnes illettrées par exemple). La société préfère oublier que ces personnes avaient souvent été abandonnées avant qu’elles ne se retrouvent en détention. En effet, le nombre de personnes en situation de précarité sociale, professionnelle et familiale lors de l’incarcération est important, même si de plus en plus de personnes n’étaient pas préalablement en échec ou désocialisées, notamment parmi les longues peines.  
Loin du regard, l’architecture même des établissements pénitentiaires favorise l’oubli : les dernières constructions sont plus loin des centres villes, les rendant invisibles et souvent peu accessibles aux familles comme aux intervenants. La volonté de voir disparaître les prisons et les personnes détenues génère aussi l’oubli des familles, entraînant une seconde peine.
L’oubli n’est ainsi pas à sa place. Alors que les personnes condamnées ont besoin une fois leur peine purgée que la société les accepte en tant que citoyen à part entière, le casier judiciaire est souvent une barrière, tant pour l’accès à l’emploi que dans l’ensemble de la vie quotidienne. La faute commise reste attachée à la personne comme une tache indélébile.  
Parmi les pistes que le droit propose aujourd’hui, cet oubli pourrait être évité en ouvrant les prisons à la société civile, en développant la justice restaurative, ou les peines en milieu ouvert qui permettent aux personnes de se réinsérer au sein de la société. L’enfermement seul ne résout rien.
avatar
Tatie
V.I.P.
V.I.P.

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 17299
Réputation : 365
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Action] Journées Nationales Prisons 20-26 novembre 2017

Message  Tatie le Dim 01 Oct 2017, 12:02

c'est la 24 ième edition de ces journées.

dès qu'on aura des dates et des lieux, on vous en fera part, des fois que ça intéresse quelqu'un ici...
avatar
Tatie
V.I.P.
V.I.P.

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 17299
Réputation : 365
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Action] Journées Nationales Prisons 20-26 novembre 2017

Message  Tatie le Mer 08 Nov 2017, 10:04



GRENOBLE


**Vendredi 24 novembre de 8h30 à 17h30 :**

--> Exposition dans le Hall Public de la Mairie de Grenoble, 11 Bd Jean Pain :

- les conditions de vie en prison
- œuvres de personnes détenues de l’atelier « Arts Plastiques »
- projection de films sur la prison
- à 11H Jean Christophe Houde , réalisateur, présentera le travail des personnes détenues de l’atelier « cinéma d’animation»

**Vendredi 24 novembre, à 19h :**

--> Maison des Habitants Chorier Berriat, 10 Rue Henri Le Chatelier, 38000 Grenoble :

- Conférence de Mourad Benchellali
Ancien détenu français du camp de Guantanamo, relaxé par la justice française en février 2009, formateur en insertion, engagé dans la prévention de la radicalisation, auteur.


**Lundi 27 novembre à 19h :**

--> Cinéma « Le Club », 9bis Rue du Phalanstère, 38000 Grenoble

- Projection du film : « OMBLINE » de Stéphane Cazes, 2012. Suivie d’un débat.
Combat d’une jeune femme devenue mère en prison.


Organisation : Le Groupe Local de Concertation Prison : Associations intervenant à la Maison d’arrêt de Varces : Association Nationale des Visiteurs de Prison, ARLA (Accueil des familles), Aumôneries, GENEPI, La Cimade, Relais Enfants Parents, Secours Catholique.
avatar
Tatie
V.I.P.
V.I.P.

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 17299
Réputation : 365
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Action] Journées Nationales Prisons 20-26 novembre 2017

Message  Tatie le Mer 08 Nov 2017, 10:09


SAINTES


Le temps du parloir pour les familles de détenus
Pour rencontrer un proche en prison, il est nécessaire pour les familles de mettre en route la lourde machine pénitentiaire : intégrer les savoir-faire pour obtenir un permis de visite, maitriser tout un ensemble de règles sécuritaires qui interviennent à l’entrée de la prison, respecter les horaires avant de pouvoir pénétrer en prison et arriver jusqu’au parloir.
Les réalités sont différentes en fonction des lieux et de la période de détention, depuis le parloir individuel “mono famille" selon les établissements, ou le parloir commun “multi familles” aménagé avec ou sans boxes, jusqu’aux unités de vie familiale ou aux parloirs familiaux qui interviennent plus tardivement dans le parcours carcéral.
Quelles que soient les conditions du parloir, il s’agit toujours de la confrontation de deux mondes, celui de l’intérieur et celui de l’extérieur, de vécus différents qui ont du mal parfois à coexister. A force d’autocensure des gestes et des émotions, à force de faire bonne figure pour protéger l’autre, de ne pas dire, à force de contraintes et de difficultés de toutes sortes, l’incompréhension arrive souvent à s’insinuer au fil du temps pour se traduire en soupçons, exigences et parfois en déchirures et ruptures.
Quant aux enfants, nombre d’entre eux ont également “à faire" au lieu parloir pour rencontrer leur mère ou leur père incarcéré, un lieu aux normes le plus souvent strictes et inappropriées à leurs besoins essentiels. Leur présence au parloir ne saurait toutefois être remise en cause tant ces temps de contacts entre enfants et parents permettent de nourrir des liens fondamentaux.
Le film « De sas en sas » de Rachida Brakni investit ce lieu du côté des bancs des visiteurs et nous amène ainsi à nous interroger sur ce temps si particulier du parloir pour les familles de détenus.


EXPOSITION
Voyage vers l'autre
Productions plastiques réalisées par les personnes détenues dans le cadre des activités de l'Unité locale d'enseignement de la maison d'arrêt
Centre social Belle Rive (3 rue du Cormier Saintes)
du lundi 6 novembre au jeudi 16 novembre 2017
14h - 18h
temps de rencontre et d'échanges (ouvert à tous)
mardi 14 novembre à 17h30
entrée libre
**************************************************************************
PROJECTION/DEBAT
Lundi 20 novembre 2017 – 20h30
GALLIA-CINEMA
De SAS en SAS
réalisé par Rachida BRAKNI (2016)
Durant l'été 2013, la canicule s'est installée et Nora se prépare, avec sa mère, à rendre visite à son frère détenu à Fleury-Mérogis. Sur place, elles croisent d’autres femmes, venues voir leur mari. Ensemble, elles passent les multiples portes, essaient d'amadouer les gardiens pour améliorer le confort de leurs proches ou cachent des barres de chocolat dans leur foulard. Souvent, elles se heurtent à l'indifférence du personnel qui suit scrupuleusement le règlement. Toutes se connaissent depuis longtemps. L'une d'elle, exténuée, ne veut plus se rendre au parloir, quitte à ce que son mari ne voit plus sa fille.
Présentation par Luc Lavacherie du Gallia-Cinéma

Les associations membres du Groupe local de concertation Prison de Saintes seront présentes pour répondre aux questions du public - Payant
Groupe Local de Concertation Prison de Saintes
Association nationale des visiteurs de prison (ANVP), section de Saintes
Association socioculturelle de la maison d’arrêt de Saintes (ASCMA)
Association Solidarité Prison
Aumônerie catholique de la maison d’arrêt de Saintes
Croix-rouge française - délégation de Saintes
Communauté Emmaüs de Saintes
Ligue des droits de l’Homme (LDH), section de Saintes
Ordre des avocats de Saintes
Observatoire international des prisons (OIP)
Secours catholique - secteur de Saintes
Secours populaire - secteur de Saintes
PARTENAIRES
Association Belle Rive Centre social (Saintes)
Gallia-Cinéma (Saintes)
avatar
Tatie
V.I.P.
V.I.P.

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 17299
Réputation : 365
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Action] Journées Nationales Prisons 20-26 novembre 2017

Message  Tatie le Mer 08 Nov 2017, 10:25



LYON


dimanche 26 novembre à 17:00 - 18:30

Acte 2 Théâtre
32 Bis quai Arloing, 69009 Lyon


Théâtre

« Ma vie en prison »
est le récit autobiographique d’un séjour derrière les barreaux. Du quotidien, qui se répète inlassablement, aux rites et astuces de l’univers de la prison, Monsieur Gigi livre une observation inédite d’un monde parallèle méconnu. Refusant de tomber dans la plainte et le mélodrame, il traite avec humour et dérision des situations qu’il a pu vivre et observer. La prison est montrée de l’intérieur, avec authenticité. Ce spectacle n’est ni moralisateur, ni accusateur. C’est un moment de vérité et de proximité avec un personnage hors du commun.


24 novembre

Projection-débat : "La paix maintenant"
vendredi 24 novembre à 19:00 - 21:00
Ligue des Droits de l'Homme - Fédération du Rhône
34 cours de Verdun, 69002 Lyon

Pour leur 24e édition, les Journées Nationales Prison ont pour thème "les oubliés de la société". En effet, les établissements pénitentiaires cachent, par leurs hauts murs et fils barbelés, 69 126 personnes avec leurs histoires individuelles qui se retrouvent oubliées, négligées, exclues d'une société qui ne veut plus les voir, quels que soit l'âge, la situation pénale ou la durée de la peine.

Parmi eux, oubliés parmi les oubliés, les prisonniers basques subissent un régime d'exception qui les éloignent de leur famille, malgré la remise définitive des armes de l'ETA.

De multiples associations basques se mobilisent dans un tour de France pour demander l’application du droit commun aux prisonniers basques et leur rapprochement familial.
La caravane s'arrêtera donc à Lyon le 24 novembre pour attirer l'attention du grand public sur l'injuste politique d'éloignement appliquée aux 73 hommes et femmes condamnés ou en attente de jugement dans des affaires liées au terrorisme basque.



23 Novembre

Ciné-débat : "De sas en sas"

jeudi 23 novembre à 20:00 - 23:00
Pour leur 24e édition, les Journées Nationales Prison ont pour thème "les oubliés de la société". En effet, les établissements pénitentiaires cachent, par leurs hauts murs et fils barbelés, 69 126 personnes avec leurs histoires individuelles qui se retrouvent oubliées, négligées, exclues d'une société qui ne veut plus les voir, quels que soit l'âge, la situation pénale ou la durée de la peine.
Mais les "oubliés" ce sont aussi les familles et les proches des détenus, qui subissent eux-aussi la souffrance de l'éloignement.

Le film "De sas en sas", réalisé par Rachida Brakni en 2017, retrace le long parcours des mères, soeurs, épouses qui se rendent au parloir.

A la suite du film, un débat sera organisé afin d'échanger sur la situation des familles de détenus et leur accompagnement, ainsi que sur le rôle des citoyens pour favoriser l'insertion des personnes condamnées et donner du sens à la peine.

Prix : 4€. Billetterie sur place.

Accès en transport en commun : Tram T4 (arrêt Division-Leclerc) ou Bus 12 (arrêt Herriot-Cagne)



mercredi 22 novembre à 18:30 - 21:30

Université Catholique de Lyon
10 place des Archives, 69002 Lyon

Le documentaire "Une si longue peine" filmé par Stéphane Mercurio suit la rencontre entre le metteur en scène Didier Ruiz et les anciens détenus qui joueront dans sa nouvelle pièce de théâtre. Il s'agit ici des témoignages de ceux qui ont vécu la prison de l'intérieur, pendant de très nombreuses années.

A la suite de la projection de ce documentaire, une conférence sera animée par l'Observatoire Internationale des Prisons sur la situation particulière des détenus purgeant de longues peines de prison (plus de 10 ans) : quel est le sens de la peine ? quelle réinsertion est possible ? Comment conserver un lien familial ?
Un comédien ex-détenu, des magistrats ainsi que le fondateur d'une association oeuvrant pour la réinsertion des sortants de prison interviendront pour partager leurs expériences.



mardi 21 novembre à 20:00 - 23:00

Comœdia
13 avenue Berthelot, 69007 Lyon

Ciné-débat : "Des rêves sans étoiles"
Le film "Des rêves sans étoiles", datant de 2016, présente les témoignages d'adolescentes, détenues dans un centre de détention et de réhabilitation pour mineurs à Téhéran.

Prix : 6,80€.
Billeterie sur place.

Un débat suivra ce film, permettant d'échanger sur le sens de la peine de prison pour les mineurs et la situation carcérale de ces "oubliés" en présence de professionnels de l'administration pénitentiaire ainsi que de représentants d'associations intervenants dans les prisons.



Café-citoyen - Prison & Alternatives

mardi 21 novembre à 17:30 - 19:30
Dans le cadre des Journées internationales de la prison,
venez discuter du sens de la peine de prison avec le programme Décode Pénal Lyon pour en apprendre davantage ou bien combattre les idées reçues.

A travers des jeux interactifs (quizz, jeu de l'oie, etc...) vous aborderez de manière ludique les questions liées au monde pénitentiaire ainsi que les alternatives qui existent telles que le Travail d'intérêt général ou encore le bracelet électronique.
avatar
Tatie
V.I.P.
V.I.P.

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 17299
Réputation : 365
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Action] Journées Nationales Prisons 20-26 novembre 2017

Message  Mehdigwen le Sam 11 Nov 2017, 21:01

Je pense que c'est une occasion supplémentaire (et peu fréquente, en tout cas dans la région où je suis) de s'informer, d'échanger avec d'autres, de rencontrer éventuellement des assos comme le genepi ... de connaître ce qui se fait près de chez nous ...

pour compléter les infos sur les lieux en France où il y a des expos, débats ... voici un lien : http://www.farapej.fr/JNP/JNP2017/ProgrammeJNP_FINAL.pdf

j' ajoute pour Brest qui n'est pas encore dans le programme du lien :

Brest
le collectif prison organise un débat publique au centre social Bellevue, 1 rue Pierre Trepos à Brest le jeudi 23 novembre de 20h à 22h30 (entrée libre) (si j'ai plus d'info sur le thème, les intervenants ...: je compléterais)

Mehdigwen
V.I.P.
V.I.P.

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 514
Réputation : 21
Age : 49
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Action] Journées Nationales Prisons 20-26 novembre 2017

Message  Mehdigwen le Mar 21 Nov 2017, 08:03

petit rappel : actuellement ce sont les journées nationales sur la prison jusqu'au 26 novembre (voir le programme ci-dessus : il y a peut-être quelque chose dans votre secteur)

Mehdigwen
V.I.P.
V.I.P.

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 514
Réputation : 21
Age : 49
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

[Action] Journées Nationales Prisons 20-26 novembre 2017

Message  Atipika le Mar 21 Nov 2017, 10:22

Bonjour, merci pour l'info et les programmes. C'est en effet un bon moyen d'en apprendre un peu plus ou de se rapprocher d'associations qui aident les détenu(e)s dans leur ensemble ainsi que leur famille à mieux vivre ces passages en détention et peut-être à mieux s'en sortir ensuite.
Certains programmes ont l'air très intéressant, merci en tout cas pour le partage.
avatar
Atipika
V.I.P.
V.I.P.

Niveau d'alerte : Aucun avertissement
Messages : 957
Réputation : 21
Age : 44
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Action] Journées Nationales Prisons 20-26 novembre 2017

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum