Forum Prison


Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Forum Prison
Forum Prison
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Derniers sujets
» remise de peine
par sylvette Jeu 18 Avr 2024, 18:38

» Aidé moi svp
par Scrogneugneu Mar 16 Avr 2024, 07:32

» [RAPPEL] PRESENTEZ VOUS AVANT DE POSTER
par Boune Dim 14 Avr 2024, 18:41

» cycy26 : présentation et besoin d'aide
par cycy26 Mer 10 Avr 2024, 19:07

» Envoyer un colis pour raison médicale ?
par Shanti23 Lun 08 Avr 2024, 12:23

» Shanti23 : ma présentation
par Shanti23 Dim 07 Avr 2024, 20:38

» doudoune76 : présentation et question
par Shanti23 Ven 05 Avr 2024, 19:06

» nt75000 : ma présentation
par Parisienne75 Jeu 28 Mar 2024, 22:02

» Floura : Prison Algeciras
par Fred Mer 27 Mar 2024, 20:03

» Depôt de linge
par wali59 Jeu 21 Mar 2024, 21:17

» [Témoignages] Mon premier parloir.
par Parisienne75 Mer 20 Mar 2024, 14:50

» detention provisoire
par Ruffier Mar 19 Mar 2024, 06:28

» [Info] Suisse: un prisonnier recourt à une organisation d'aide au suicide
par Parisienne75 Lun 18 Mar 2024, 18:08

» igd : Presentation
par Parisienne75 Lun 18 Mar 2024, 18:05

» Parabellum : présentation
par Parabellum Ven 15 Mar 2024, 16:49

» Cronier : Présentation et question
par Parabellum Ven 15 Mar 2024, 12:10

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 5 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 5 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 335 le Dim 18 Jan 2015, 19:14
Les posteurs les plus actifs de la semaine
sylvette
[Bon à savoir]Modification des RPS pendant la pandémie I_vote_lcap[Bon à savoir]Modification des RPS pendant la pandémie I_voting_bar[Bon à savoir]Modification des RPS pendant la pandémie I_vote_rcap 
Juliaglkt
[Bon à savoir]Modification des RPS pendant la pandémie I_vote_lcap[Bon à savoir]Modification des RPS pendant la pandémie I_voting_bar[Bon à savoir]Modification des RPS pendant la pandémie I_vote_rcap 
Scrogneugneu
[Bon à savoir]Modification des RPS pendant la pandémie I_vote_lcap[Bon à savoir]Modification des RPS pendant la pandémie I_voting_bar[Bon à savoir]Modification des RPS pendant la pandémie I_vote_rcap 

-45%
Le deal à ne pas rater :
WHIRLPOOL OWFC3C26X – Lave-vaisselle pose libre 14 couverts – ...
339 € 622 €
Voir le deal

[Bon à savoir]Modification des RPS pendant la pandémie

Aller en bas

[Bon à savoir]Modification des RPS pendant la pandémie Empty [Bon à savoir]Modification des RPS pendant la pandémie

Message  Tatie Sam 28 Mar 2020, 14:17



Pendant la pandémie et le confinement, les textes sont changés provisoirement.

Voici les nouvelles applications pour les personnes condamnées :

Article 25
Par dérogation aux dispositions de l’article 712-5 du code de procédure pénale, les réductions de peine, les autorisations de sorties sous escortes et les permissions de sortir peuvent être ordonnées sans que soit consultée la commission de l’application des peines, lorsque le procureur de la République émet un avis favorable sur la mesure. A défaut, le juge de l’application des peines statue, après avoir recueilli les avis écrits des membres de la commission d’application des peines, par tout moyen.
Par dérogation à l’article 720 du code de procédure pénale, le juge de l’application des peines ne peut octroyer une libération sous contrainte, sans avis préalable de la commission d’application des peines en cas d’avis favorable du procureur de la République, que si le condamné dispose d’un hébergement et que s’il peut être placé sous le régime de la libération conditionnelle. A défaut d’avis favorable du procureur, le juge peut statuer au vu des avis écrits des membres de la commission d’application des peines recueillis par tout moyen.
Les condamnés ayant fait connaître leur refus d’une libération sous contrainte ou pour lesquels une requête en aménagement de peine est pendante devant la juridiction de l’application des peines ne sont pas exclus des dispositions de l’alinéa précédent.

Article 26
Par dérogation aux dispositions de l’article 720-1 du code de procédure pénale, si la personne détenue dispose d’un hébergement, le juge de l’application des peines peut, après avis du procureur de la République, suspendre la peine sans débat contradictoire tel que prévu à l’article 712-6 du même code.
Par dérogation aux dispositions de l’article 720-1-1 du même code, le juge de l’application des peines peut, au vu d’un certificat médical établi par le médecin responsable de la structure sanitaire dans laquelle est prise en charge la personne détenue ou son remplaçant, après avis du procureur de la République, suspendre la peine pour la durée d’hospitalisation du condamné, sans débat contradictoire tel que prévu à l’article 712-6 du même code.
Pour l’application de l’alinéa précédent, avec l’accord du procureur de la République, cette suspension peut être ordonnée sans l’expertise prévue par l’article 712-21 du même code.

Article 27
Une réduction supplémentaire de la peine d’un quantum maximum de deux mois, liée aux circonstances exceptionnelles, est accordée par le juge de l’application des peines aux condamnés écroués en exécution d’une ou plusieurs peines privatives de liberté à temps pendant la durée de l’état d’urgence sanitaire. Ces réductions de peine peuvent être ordonnées sans que soit consultée la commission de l’application des peines en cas d’avis favorable du procureur de la République. A défaut d’un tel avis, le juge peut statuer au vu de l’avis écrit des membres de la commission, recueilli par tout moyen.
La réduction de peine prévue au premier alinéa peut être accordée aux condamnés ayant été sous écrou pendant la durée de l’état d’urgence sanitaire, même si leur situation est examinée après l’expiration de cette période. Le cas échéant, la décision de réduction de peine est prise après avis de la commission de l’application des peines.
Sont exclues du bénéfice du présent article :
1° Les personnes condamnées et écrouées pour des crimes, des faits de terrorisme ou pour des infractions relevant de l’article 132-80 du code pénal ;
2° Les personnes détenues ayant initié une action collective, précédée ou accompagnée de violences envers les personnes ou de nature à compromettre la sécurité des établissements au sens de l’article R. 57-7-1 du code de procédure pénale, ou y ayant participé ;
3° Les personnes détenues ayant eu un comportement de mise en danger des autres personnes détenues ou du personnel pénitentiaire, au regard des règles imposées par le contexte sanitaire liée à l’épidémie de covid-19.

Article 28
Sur décision du procureur de la République statuant sur proposition du directeur du service pénitentiaire d’insertion et de probation, toute personne détenue condamnée à une peine d’emprisonnement d’une durée inférieure ou égale à cinq ans, à laquelle il reste à subir un emprisonnement d’une durée égale ou inférieure à deux mois, exécute le reliquat de sa peine en étant assignée à son domicile, avec l’interdiction d’en sortir, sous réserve des déplacements justifiés par des besoins familiaux, professionnels ou de santé impérieux, conformément à l’interdiction édictée en application du 2° de l’article L. 3131-23 du code de la santé publique dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire déclaré dans les conditions de l’article 4 de la loi du 23 mars 2020 en raison du risque de propagation du covid-19, sauf en cas d’impossibilité matérielle résultant de l’absence d’hébergement. Le condamné peut également être soumis à tout ou partie des obligations et interdictions prévues par les 7° à 14° de l’article 132-45 du code pénal. Cette mesure entraîne la levée d’écrou.
Sont exclus du bénéfice de la mesure les condamnés incarcérés pour l’exécution d’une ou de plusieurs peines dont l’une au moins a été prononcée pour une infraction qualifiée de crime, une infraction prévue par les articles 421-1 à 421-6 du code pénal, une infraction prévue au titre II du livre II du code pénal lorsqu’elle a été commise sur la personne d’un mineur de moins de quinze ans, ou une infraction commise avec la circonstance aggravante définie par l’article 132-80 du code pénal.
Sont également exclues les personnes détenues ayant initié ou participé à une action collective, précédée ou accompagnée de violences envers les personnes ou de nature à compromettre la sécurité des établissements au sens de l’article R. 57-7-1 du code de procédure pénale, ou ayant eu un comportement de mise en danger des autres personnes détenues ou du personnel pénitentiaire, au regard des règles imposées par le contexte sanitaire lié à l’épidémie de covid-19.
Si, pendant la durée de son assignation à résidence, le condamné commet la contravention prévue par le troisième alinéa de l’article L. 3136-1 du code de la santé publique, ou ne respecte pas les autres obligations qui ont pu lui être été imposées en application de l’alinéa premier, le juge de l’application des peines peut, selon les modalités prévue à l’article 712-6 du code de procédure pénale, ordonner le retrait de cette mesure et sa réincarcération pour la durée de la peine qu’il lui restait à exécuter au moment de la décision d’assignation. Les articles 709-1-1, 712-17 et 712-19 du même code sont applicables.
Si la personne est condamnée pour le délit prévu par le quatrième alinéa de l’article L. 3136-1 du code de la santé publique commis pendant cette durée, ou si elle est condamnée à une peine privative de liberté pour un crime ou un délit commis pendant cette durée, la juridiction de jugement peut ordonner le retrait de la mesure et la mise à exécution de l’emprisonnement correspondant, qui n’est pas confondu avec celui résultant de la nouvelle condamnation.
Avant sa libération, le condamné est informé par le greffe de l’établissement pénitentiaire des dispositions des deux alinéas précédents.


Plus d’informations sur le site [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Tatie
Tatie
V.I.P.
V.I.P.

Messages : 18369
Réputation : 387
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum