Forum Prison


Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Forum Prison
Forum Prison
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Derniers sujets
» Sylvia38 : Ma Présentation, bonjour à tous
par Laduch Jeu 20 Juin 2024, 17:59

» [RAPPEL] PRESENTEZ VOUS AVANT DE POSTER
par doplancke Jeu 20 Juin 2024, 13:32

» GwenAya : Présentation
par Marie90 Mar 18 Juin 2024, 10:28

» SiisiiJesse974 : Présentation
par Scrogneugneu Ven 14 Juin 2024, 07:08

» Tison : Presentation
par Fred Ven 14 Juin 2024, 01:46

» laduch : Présentation
par Lagertha Lun 10 Juin 2024, 11:55

» Alizee80 : Présentation
par Lagertha Ven 07 Juin 2024, 16:28

» EN COUPLE AVEC UN DETENU
par Lagertha Mar 04 Juin 2024, 12:32

» Rib de la maison d'arrêt de nimes
par nabila.loones Dim 02 Juin 2024, 23:25

» NassNass : Fiancé d’un détenu - presentation
par Scrogneugneu Ven 31 Mai 2024, 07:02

» ila10as : ma présentation
par Scrogneugneu Mer 22 Mai 2024, 19:19

» [Discussion] Mamans de détenus discutons ici
par Mel8585 Dim 12 Mai 2024, 13:09

» NInie97139 : ma présentation
par Ninie97139 Jeu 09 Mai 2024, 07:33

» A Fred, pilier du Forum
par Fred Mer 08 Mai 2024, 21:05

» Question CAF svp
par Shanti23 Mer 08 Mai 2024, 08:44

» bienvenue à freebird chez les vertes
par freebird Dim 05 Mai 2024, 13:57

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 9 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 9 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 335 le Dim 18 Jan 2015, 19:14
Les posteurs les plus actifs de la semaine
Aucun utilisateur

Le Deal du moment : -11%
SAMSUNG 55Q70C – TV QLED 55″ (138 cm) 4K ...
Voir le deal
549.99 €

L’OIP et Amnesty International appellent à un plan national d’urgence contre l’indignité en prison

2 participants

Aller en bas

L’OIP et Amnesty International appellent à un plan national d’urgence contre l’indignité en prison Empty L’OIP et Amnesty International appellent à un plan national d’urgence contre l’indignité en prison

Message  Fred Ven 17 Juin 2022, 13:00

Dans un rapport publié jeudi 16 juin 2022 avec le soutien d’Amnesty International, la section française de l’Observatoire international des prisons (OIP) dresse un bilan sévère de l’état des conditions de détention en France. En cause, l’inefficacité des mesures prises par les pouvoirs publics. Alors que le 30 mai 2020, l’État français était définitivement condamné par la Cour européenne des droits de l’homme pour l’indignité de ses prisons et sommé de prendre des mesures pour mettre un terme à la surpopulation carcérale, l’OIP et Amnesty International appellent à la mise en place en urgence d’un plan national d’action pour atteindre cet objectif.



En mai 2022, 71 038 personnes étaient détenues en France et le taux d’occupation moyen en maison d’arrêt était de 138,9%.
Dans le rapport publié aujourd’hui, « Dignité en prison. Quelle situation deux ans après la condamnation de la France par la Cour européenne des droits de l’homme ? », les conséquences de cette surpopulation carcérale dans les maisons d’arrêt sont détaillées : promiscuité, manque d’intimité, non-séparation des différentes catégories de détenus, augmentation des tensions et violences. Il est fait état de conditions de vie dégradées et indignes dans des établissements pénitentiaires dont une proportion importante est vétuste et insalubre.


« L’hiver, j’ai les cervicales qui se bloquent à cause du froid en cellule. Je suis obligée de mettre deux pyjamas, un peignoir et un bonnet pour me réchauffer. Les murs sont mouillés d’humidité », témoigne ainsi une femme incarcérée.


Le rapport révèle aussi la détérioration importante des conditions de prise en charge des personnes détenues, les carences en matière d’offre d’activité et de travail, de préparation à la sortie, de prise en charge sanitaire, et les conséquences sur l’insertion ou la réinsertion. Une situation aggravée par la surpopulation des prisons et deux ans de crise sanitaire, dont les effets sont venus bouleverser le quotidien des personnes détenues et de leurs proches.
« Deux ans sans toucher ma fille de trois ans, sans se faire de câlin, c’est inadmissible » confiait à l’OIP une femme détenue à Saint-Denis à la Réunion.


Au printemps 2020, dans les premiers temps de la crise sanitaire, la conjugaison des mesures de libération de détenus et d’une baisse des entrées en détention avait pourtant marqué une rupture avec l’inflation carcérale et la surpopulation systémique qui en résultait : en deux mois, le nombre de personnes détenues avait diminué de plus de 13 500. Il y avait alors, pour la première fois depuis des décennies, moins de personnes détenues que de places de prison. Toutes les conditions semblaient réunies afin que cette décroissance de la population carcérale s’inscrive sur du long terme.


Mais faute d’une politique volontariste, le nombre de prisonniers n’a cessé de croître dès la fin du premier confinement en juin 2020. Et si des réformes ont été engagées, elles passent largement à côté des facteurs à l’origine de l’inflation carcérale. Dans ce rapport, l’OIP en pointe les limites, ainsi que celles de la politique, à la fois coûteuse et inefficace, qui consiste à accroître de manière continue le nombre de places de prison. Il déplore également l’impuissance des tribunaux à obtenir de l’administration qu’elle exécute les injonctions qui lui sont faites, alors que se multiplient les décisions de justice constatant l’indignité des conditions de détention et exigeant que soient prises en urgence des mesures pour y mettre un terme.


Le constat dressé par l’OIP n’est malheureusement pas nouveau. Il est aussi largement partagé. Ces deux dernières années, le Comité européen pour la prévention de la torture, le Contrôleur général des lieux de privation de liberté et la Commission nationale consultative des droits de l’homme sont tour à tour venus tirer la sonnette d’alarme sur l’état des prisons françaises et leur surpopulation, se faisant l’écho de la décision, il y a deux ans, de la CEDH avec laquelle la France ne s’est toujours pas mise en conformité.


Face à une situation chaque jour un peu plus intenable et alors que s’ouvre une nouvelle séquence politique, il y a urgence à ce que les pouvoirs exécutifs et législatifs assurent enfin le respect des droits fondamentaux en prison. L’OIP et Amnesty International appellent, pour cela, à la mise en place d’un plan national d’action contre la surpopulation des prisons incluant notamment la mise en place d’un mécanisme contraignant de régulation carcérale. Ils demandent une révision des priorités budgétaires et une réorientation des budgets alloués à l’accroissement du parc carcéral, qui devraient plutôt être affectés à l’amélioration des conditions de détention et au renforcement des alternatives à l’incarcération.


Rapport à Télécharger ICI

SOURCE ICI

vos réaction sont les bienvenues tant sur le fond que sur la forme (préfèreriez vous un résumé très court de l'article plutôt que sa publication in extenso par exemple)

_________________
semper fidelis, semper fortis, fluctuat nec mergitur.
Fred
Fred
V.I.P.
V.I.P.

Messages : 2331
Réputation : 81
Age : 60
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

L’OIP et Amnesty International appellent à un plan national d’urgence contre l’indignité en prison Empty Re: L’OIP et Amnesty International appellent à un plan national d’urgence contre l’indignité en prison

Message  maloel Dim 19 Juin 2022, 15:43

Le problème vient aussi de l'engorgement des tribunaux qui ont malheureusement pris 2 ans de retard avec les mesures covid, ce qui a mis à mal tout le système des remises des petites peines ou de l aménagement, pour la part de mon conjoint on nous a estimé un procès d ici 5 ans et une peine de 15 ans encourue après les 5 ans de préventives, la MA où il est, entre en rénovation des septembre, ils passeront à 5 ou 6 par cellules, et trop peu de possibilités de travail à l intérieur, et portant privation de liberté ne vaut pas privation de dignité

maloel
Nouveau Membre
Nouveau Membre

Messages : 29
Réputation : -3
Age : 47
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum